L'insoutenable légèreté de l'être de Milan Kundera

Publié le par Walpurgis

Littérature contemporainelinsoutenablelegeretedeletre.jpg

 

Format poche

Traducteur : François Kérel

Edition : Folio

Date de parution : 2010

Date de parution originale : 1984

ISBN : 9782070381654

Nombre de pages : 476 pages (avec postface)

Prix : 9,40 euros

 

 

Tomas et Tereza s'aiment mais Tereza ne comprend pas son mari qui, lui-même, ne la comprend pas. Sabina, la maîtresse de Tomas, comprend ce séducteur mais le perdra de vue et vivra une histoire avec Franz, prisonnier de sa femme.

 

 

J'ai été submergée par cette belle écriture et la philosophie du livre même si je ne suis pas d'accord sur tout. L'insoutenable légèreté de l'être ne laisse pas indifférent, on se pose des questions et nous, que ferions-nous à la place des personnages ? Tomas qui cherche le petit truc rare chez la femme,Tereza en quête de la pureté, Sabina qui fuit le souvenir de sa famille et Franz en quête d'un idéal. Ils sont tous une part de nous. Leurs réflexions sont parfois déroutantes mais non dénuées d'intérêt même si parfois j'ai frôlé l'ennui. Ce roman n'est pas facile à aborder et demande de la concentration, on ne le prend pas à la légère.

L'immersion dans une période historique spéciale (le Printemps de Prague, la guerre au Cambodge) m'a beaucoup touché, c'est émouvant et révoltant à la fois. Nos personnages se débattent, survivent, se désespèrent. L'émotion m'a pris durant plusieurs passages tels celui de la colline, le Cambodge ou la fin de Karénine.

Une belle découverte, complexe, intéressante mais avec quelques longueurs. Rien ne paraît évident avec ce roman mais la beauté des mots est bien présente.

 

 

Walpurgis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pom' 26/12/2012 09:50

mon avis est proche du tien

Walpurgis 26/12/2012 12:06



Alors, beaucoup de gens sont mitigés malgré la beauté du livre ^^ Merci de ta visite !



Frankie 24/12/2012 18:38

Je me retrouve beaucoup dans ton avis, même si cette lecture est lointaine et que j'en ai finalement peu de souvenirs mais les impressions, elles, sont restées. :)

Walpurgis 25/12/2012 20:35



Oui y'a des livres qui marquent et celui-ci en fait partie malgré qu'on n'ait pas tout aimé.