Le frère initié de Sean Russell

Publié le par Walpurgis

Roman fantasy

Grand format 

Traducteur : Pierre Goubert 

Edition : L'Atalante 

Date de parution : 2004 

Nombre de pages : 495

Le poing refermé sur le papillon, il se dirigea vers la barrière en bois. Il marqua un temps d'arrêt pour se mettre en position et brusquement lança la main au travers d'une des planches épaisses. Elle éclata en morceaux. Tournant sur lui-même avec grâce, frère Sotura tendit la main, le poing parfaitement détendu, et libéra le papillon qui prit son envol.
La peste et la guerre ont dévasté l'empire de Wa; une nouvelle dynastie s'est emparée du trône. Mais l'empereur Akantsu redoute encore les clans rivaux et, plus que tout autres, le seigneur Shonto, chef d'une maison des plus respectées. Nommé gouverneur de la province frontalière de Seh, depuis toujours en proie aux invasions barbares du Nord, Shonto Motoru n'ignore pas qu'un piège a été conçu pour le mener à sa perte. Accompagné de son nouveau conseiller spirituel, le jeune frère Shuyun, délégué par l'ordre des moines botahistes, eux-mêmes en disgrâce, il embarque sur le Grand Canal.
Or nul ne sait jusqu'où les talents de l'initié Shuyun le mèneront. Depuis mille ans, depuis le Maître parfait, a-t-on connu son égal ?

Le Frère initié est le premier tome d'un diptyque dont l'action se passe dans un monde inspiré de l'Asie d'antan. Au fil du récit,  le Japon,  la Chine,  l'histoire du bouddhisme s'entremêlent pour créer un univers riche, intéressant et complexe.  Cette contrée appelée l'empire de Wa à connu la peste et la guerre et une nouvelle dynastie a pris le pouvoir.  Au sein de cette société,  une communauté de moines s'inquiète de voir son influence péricliter. Leur espoir réside en l'un d'eux,  Shuyun,  qui va devenir le conseiller d'un grand seigneur, Shonto Motoru. Ces moines m'ont largement fait penser aux moines Shaolin de par leur philosophie et leur maîtrise du corps.  Ici toutefois les moines sont proches du pouvoir et semblent décider à s'y accrocher. 

Le thème principal peut sembler réducteur : l'empereur craignant pour son trône envoie combattre à la frontière son possible rival qu'est Shonto Motoru.  L'histoire se concentre donc sur la "guerre" secrète que se livrent les deux hommes. Le seigneur Motoru essayant de déjouer les coups bas que le monarque lui réserve. Viennent s'immiscer dans leur conflit,  une flopée de personnages secondaires dont on ne sait pas toujours où va leur loyauté. Chaque personnage a une psychologie extrêmement bien travaillée. Le récit en sort complexifié sans être alambiqué. J'ai beaucoup aimé les personnages qui évoluent au fil des situations même si le personnage Shonto Motoru attire à lui toutes les lumières bien plus que le frère Shuyun, son conseiller spirituel et personnage qui revêt une grande importance. A ses côtés se révèle petit à petit un personnage très attachant, le seigneur Komawara qui fait montre d'une grande noblesse mais aussi de naïveté. Les femmes sont moins nombreuses mais leurs rôles restent intéressants surtout sur l(influence qu'elles peuvent exercer.

Les événements s'enchaînent avec une lenteur maîtrisée, le rythme est doux,  contemplatif tels les poèmes qui parsèment le récit. L’auteur a su retranscrire à merveille l'esprit d'une société très hiérarchisée où le chef de famille à le droit de vie ou de mort sur sa maisonnée, où le moindre écart peut être fatal et où les émotions doivent être cachées pour conserver sa dignité.  On sent donc un gros travail de documentation sur l'époque médiévale asiatique particulièrement japonaise. 

Les qualités de ce roman sont indéniables mais le contenu dense et l'ambiance de cet univers imposent une lecture tranquille qui peut paraître lente. En fait le lecteur se sent obligé de savourer chaque mot et de lire à la perfection les poèmes proposés qui ressemblent fort à des haïkus. Je me plongerai avec plaisir dans le tome 2 et voir comment le Shonto va pouvoir faire face à l'empereur.

 

 

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article