Terremer d'Ursula K. Le Guin

Publié le par Walpurgis

Roman fantasy

Format poche

Edition : Le livre de poche

Collection : Science-fiction

Date de parution : 2007

Nombre de pages : 701 pages

Dan, l'Epervier, est un jeune garçon vivant sur l'île de Gont, une des nombreuses îles de Terremer. En effet, ce monde est constitué d'eau et d'une série d'archipels rassemblés en un même lieu. Epervier découvre rapidement qu'il possède le pouvoir, la capacité de se servir de la magie. Ogion le Silencieux, un sorcier, va venir le voir et lui donner son nom d'adulte, Ged. Il va aussi commencer à enseigner au jeune homme ce qu'il doit savoir, puis va l'envoyer à l'île de Roke où l'on forme les sorciers.
Là Ged va apprendre la magie, comment se servir du vrai nom secret des choses pour se servir d'elles ou pour les modifier. Mais un jour convoque l'esprit d'une morte et avec elle arrive une créature d'ombre. Alors Ged continue à apprendre puis part dans le monde, traqué par la créature, puis chasseur lui-même, jusqu'au bout du monde.

Ce tome est composé de trois récits :

- Le sorcier de Terremer

- Les Tombeaux d'Atuan

- L'Ultime rivage

Ces trois récits se passent à des époques distinctes où le lecteur suit Ged à différents stades de sa vie.

Dans Le sorcier de Terremer, Epervier est petit garçon et on lui découvre un don pour la sorcellerie. Il sera envoyé à Roke sur l'île des mages pour apprendre à maîtriser sa magie. Malheureusement, le garçon talentueux est aussi orgueilleux... Après une erreur fatale, Ged va devoir corriger ce qu'il a fait. Le jeune apprenti effectuera un voyage initiatique, un rite de passage pour Epervier qui deviendra Ged, le mage légendaire. Le lecteur découvre alors Terremer, un univers riche et cosmopolite où Ged connaîtra des épreuves mais fera aussi des rencontres étonnantes qui lui apporteront beaucoup à l'avenir.

Suit Les Tombeaux d'Atuan, où Ged n'apparaît qu'en seconde partie du récit. le lecteur fait connaissance avec Tenar, une prêtresse des forces primitives dont la vie morne l'éteint petit à petit. Ged apparaît adulte dans cette histoire devient le guide de Tenar. Ici, le libre arbitre et la prise en main de sa destinée sont mis en avant.

Avec le dernier conte, L'Ultime rivage, on revoit Ged vieil homme. Là encore, il n'est que secondaire notamment au début du récit. C'est un jeune prince nommé Lebannon qui nous transmet son ressenti en accompagnant Ged dans une quête qui semble perdue. Devenu vieux saga, Ged va devoir combattre un féroce adversaire et guider Lebannon dans la recherche de son identité.

Ces trois récits marquent le rite de passage de trois personnages. Ged, le premier initié, devient initiateur lors des deux derniers contes. La mort réelle ou symbolique est le fil de chaque récit. L'auteur nous offre un univers superbe et riche composé d'archipels et d'îles. Peuplades étonnantes, villes majestueuses, coins perdus, créatures mythiques, rien ne manque pour transporter le lecteur au sein d'un monde classique de fantasy. Les descriptions sont magiques et nous emportent loin.

Les personnages principaux sont bien travaillés. La psychologie est fouillée et le lecteur peut plonger dans leurs pensées ambivalentes. On est parfois décontenancé par le changement de personnalité qui découle d'influence et qui nous met les nerfs à bloc.

L'écriture est fluide, plutôt descriptive et lente. J'ai eu un peu de mal au début des Tombeaux d'Atuan et de L'Ultime rivage, ne comprenant pas trop pourquoi l'auteur nous enlevait Ged. Le style est volontiers poétique malgré une prédominance de noirceur et de forces obscures au sein du récit.

J'ai passé un excellent moment avec Terremer et je me plongerai sans doute encore au sein de cet univers. Je me laisserai peut-être tenter par l'anime de Goro Miyazaki.

 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article