Le très corruptible mandarin de Qiu Xiaolong

Publié le par Walpurgis

Roman policier

Format poche

Traducteur : Françoise Bouillot

Edition : Points

Date de parution : 2007

Nombre de pages : 352 pages

Shangaï. Xing Xing est un cadre puissant du Parti suspecté de corruption. Le policier chargé d'enquêter sur lui, est retrouvé assassiné. Difficile de s'opposer aux nouveaux "mandarins" de la Chine post-communiste... L'inspecteur Chen, idéaliste et poète, se plonge dans les méandres d'un système de passe-droits tentaculaire, remontant les filières des magnats rouges jusqu'au pays de l'oncle Sam...

Tout comme Frankie, j'aime retrouver l'inspecteur Chen tous les ans. J'ai commencé une après elle donc on est en décalage d'un tome mais on aime échanger nos impressions.

Le très corruptible mandarin possède la même recette que les précédents titres de la saga : un meurtre dans les hautes sphères de la société chinoise, la politique du Parti, l'évolution économique et sociétale de la Chine et l'inspecteur-poète Chen. Cette fois-ci, l'enquête est un peu mise de côté pour explorer plus à fond la politique et les dérives du parti communiste chinois. Autre nouveauté, une partie du roman se déroule aux Etats-Unis.

Ce tome est moins tourné vers le passé. Il n'y est pas question des dégâts causés par la Révolution culturelle comme c'était le cas dans les volumes précédents. L'histoire tourne principalement autour des dérives du capitalisme de la Chine (notamment dans l'immobilier) alors que celle-ci se déclare communiste. Des dérives qui amènent de hauts dirigeants à se corrompre et ce jusqu'à commanditer des meurtres. En suivant l'enquête de l'inspecteur Chen, on découvre la face sombre du Parti.

L'inspecteur Chen se retrouve donc coincé entre sa loyauté envers le Parti et sa conscience professionnelle. Lui, l'incorruptible arrivera-t-il à résister et à ne pas franchir la ligne blanche ? Déjà ces liens avec l'étrange Mr Gu semble un peu le mouiller, non ? Chen se plonge souvent dans l'introspection, se questionnant sur sa vie. En reprenant contact avec d'anciens camarades étudiants, il semble se plonger dans une sorte de spleen. L'occasion pour lui de citer ses poètes favoris tout au long du livre et de repenser à son père confucianiste. C'est finalement l'histoire où la vie intime de Chen nous est le plus dévoilé. Son voyage auxc Etats-Unis sera aussi l'occasion pour lui de voir Catherine, sa coéquipière de Visa pour Shangaï. Encore une fois, sa gestion de leur relation montre Chen de façon plus personnelle.

J'ai parlé des poèmes de Chen, de ses citations indissociables du personnage mais un autre point est tout aussi important, la gastronomie chinoise. Encore une fois Qiu Xiaolong nous fait saliver et je ne peux que penser à Jirö Taniguchi et au Gourmet solitaire qui me donnent les mêmes sensations.

Le voyage de la délégation d'écrivains aux Etats-Unis est aussi l'occasion de voir comment se comportent les chinois hors de leur pays. Il ne s'agit pas de touristes lambda ici mais souvent d'auteurs tombés en disgrâce et dont ce voyage est une sorte de réparation. L'image donnée est peu flatteuse : ils restent entre eux, mangent dans des restos chinois, veulent aller dans les Chinatown... On sent un manque d'ouverture et une peur de l'inconnu.

En conclusion, Le très corruptible mandarin va au-delà du policier et devient une analyse de la société chinoise des années 90 et ce plus que dans les autres tomes. La corruption et les pratiques douteuses qui en découlent sont disséquées et l'auteur montre les ramifications existantes aux Etats-Unis. Il dénonce le jeu de dupes dont joue le Parti pour profiter des mannes financières tout en rassurant le peuple en lançant des chasses aux sorcières. La conclusion de l'enquête un peu trouble le montre de façon pertinente. Cette saga a le mérite de nous faire découvrir un monde méconnu avec une lecture agréable.

 
 
 
 
 
 
 

 

Publié dans Policier

Commenter cet article

Tonkin voyage Vietnam 11/08/2017 06:23

Voici une nouvelle enquête de l'inspecteur Cheng dans laquelle je m'étais lancée avec beaucoup d'enthousiasme mais qui m'a énormément déçue... à tel point que je n'ai même pas pu aller jusqu'au bout!

Walpurgis 11/08/2017 09:53

Ah ! Quel dommage ! ce tome est un peu différent des précédents et ça peut décontenancer.

Zina 31/07/2017 20:25

Je ne connais pas du tout cette série, c'est le titre qui m'a interpellée, ça à l'air pas mal !

Walpurgis 05/08/2017 12:01

Franchement c'est vraiment bien, ça apporte des éclaircissements sur la Chine et son passé. de plus, l'inspecteur Chen a un côté très sympathique.

Frankie 30/07/2017 12:35

Je trouve ta chronique vraiment super et qui rend tout à fait justice à ce roman qui se démarque effectivement un peu des précédents en ne se penchant pas sur la Révolution culturelle. Outre le fait qu'on part aux Etats-Unis, j'ai beaucoup aimé qu'on retrouve Catherine.
On se retrouve pour le prochain ? :D

Walpurgis 30/07/2017 15:11

Merci Frankie !!!!
Mais oui on se retrouve pour le prochain ! J'ai hâte de continuer à lire les aventures de l'inspecteur Chen.