Le Monde de Narnia, tome 3 : le Cheval et son écuyer de C.S. Lewis

Publié le par Walpurgis

Littérature fantasy du XXème siècle  51yn4vhtqlL SS500

 

Grand format

Traducteur : Philippe Morgaut

Illustrateur : Pauline Baynes

Edition : Gallimard

Collection : Jeunesse

Date de parution : 2002

Première date de parution : 1954

ISBN : 2070696611

Nombre de pages : 135 pages (pour ce tome)

Prix : 23 euros (l’intégrale)

 

 

A Calormen, Shasta vit avec son père, pauvre pêcheur. Un jour arrive un riche tarkhaan qui souhaite acheter le jeune garçon. Souhaitant en connaître plus sur le seigneur, Shasta découvre par hasard que son cheval parle ! Il s’appelle Bree et vient de Narnia. Tous les deux décident de fuir ensemble pour retrouver le  royaume de Narnia.

 

Je continue tranquillement à lire les différents tomes de Narnia. Le cheval et son écuyer est le troisième tome des chroniques. L’action se passe majoritairement en dehors du royaume de Narnia, à Calormen, peuple du sud où les gens sont bruns aux yeux foncés.

On suit les aventures de Shasta, garçon blond aux yeux bleus et de Bree, un cheval parlant enlevé encore poulain de Narnia. Nos deux compères sont vite rejoints par une jument, Hwin, et sa maîtresse calormène : Aravis, qui fuit un mariage forcé. Franchement, je ne me suis pas trop attachée aux personnages. Ils sont plutôt banals et pas particulièrement intéressants. Durant leur aventure, on revoit Edmund, Lucy et Susan, présents dans le tome 2. Ils sont les souverains de Narnia dans ce tome. J’étais ravie de revoir Lucy qui a un tempérament fort et son côté garçon manqué m’a beaucoup plu même si on ne la voit que très peu. Aslan est lui aussi présent et chaque apparition est superbe, il est vraiment le point fort de Narnia.

Quant à l’histoire, elle compte quelques péripéties sympathiques mais sans plus, oui comme vous voyez, je n’ai pas très emballée. Toutefois, le passage à Tashbaan est bien rythmé et donne plus d’intérêt puisque Shasta rencontre le prince Corin, qui lui ressemble étrangement. Vient ensuite la fuite vers Narnia et une fois que les héros arrivent à Archeland, j’ai retrouvé la douce poésie qui baigne l’œuvre de C.S. Lewis. Le passage avec l’ermite m’a beaucoup plu ainsi que la rencontre de Shasta avec Aslan. J’ai retrouvé dans ces passages la magie que j’ai aimé dans les deux premiers tomes.

Au niveau de l’écriture, c’est facile à lire et léger mais les prises à partie envers le lecteur commencent à m’agacer.

Un tome sans trop d’intérêt pour ma part et très banal dans son ensemble. Toutefois, cela reste une jolie histoire à raconter aux enfants.

 

Walpurgis

 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Luna 21/08/2011 11:43


J'ai beaucoup apprécié ce troisième tome : c'est très agréable de redécouvrir les Pervesie dans un rôle secondaire. Je crois que ce tome fait parti de mes préférés. C'est très agréable de découvrir
de nouveaux personnages et une nouvelle histoire !

Comme tu aimes la lecture, je me permets de te prévenir qu'un thriller est mis en jeu sur mon blog : Le hameau des purs de Sonia Delzongle. Peut-être l'occasion de faire une jolie découverte ? ;)


Walpurgis 21/08/2011 17:56



Je suis plus mitigée sur ce tome, peut-être due à l'absence de nos héros !


Merci de ton passage !