La Pucelle et le démon de Benedict Taffin

Publié le par Walpurgis

Roman fantasy

Grand format

Edition : Asgard

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 320

Le mercenaire Sidoine de Valzan est chargé d’escorter la prophétesse Jehanne. La jeune femme prétend pouvoir remettre le Dauphin sur le trône et rétablir la paix dans le royaume. Mais à son arrivée, Sidoine découvre qu’elle a été assassinée par des démons. Il lui faut absolument trouver une femme pour sauver le royaume, mais qui ? Il ne connaît personne en ces terres étrangères. Personne, hormis la prostituée avec laquelle il a passé la nuit précédente : Oriane. Oriane… Jehanne… qui verra la différence ?

Inspiré de la vie de Jeanne d'Arc, La Pucelle et le démon narre l'histoire d'Oriane, une prostituée catapultée prophétesse après l'assassinat de celle-ci. A ses côtés le chevalier Sidoine de Valzan l'accompagne pour bouter les ennemis hors de Falatie.

Le risque lorsqu'on mélange les genres comme c'est le cas ici est que tout peut paraître ridicule. Mais finalement je trouve que les auteurs s'en sortent généralement très bien et c'est le cas ici car Benedict Taffin nous sert un roman original, bien construit et fluide.

Ici en quelques pages la véritable Jehanne meurt assassinée par un démon. C'est donc une prostituée nommée Oriane qui va prendre sa place pour assurer au dauphin qu'il est bien un fils légitime de roi. L'autrice a fait d'Oriane un personnage intelligent et entêté malgré sa naissance de basse extraction. Des qualités dont les historiens pensent que Jeanne d'Arc les possédaient pour avoir réussi à s'imposer dans un milieu masculin et militaire. Si Oriane n'est pas pieuse au départ, elle joue rapidement le jeu jusqu'à devenir exaltée grâce à une voix qui la guide. La légende de Jeanne d'Arc est donc bien respectée tout comme son parcours militaire où la jeune femme délivre plusieurs villes encourageant les soldats et priant les ennemis de partir. Si les idées divergent sur le véritable rôle militaire qu'a eu Jeanne d'Arc, Benedict Taffin a choisi la version la plus répandue, son héroïne est une porte-étendard courageuse et exaltée mais pas un chef de guerre. Les choix tactiques qu'elles proposent sont guidés par la passion qui l'anime de se débarrasser de ses ennemis mais non sur une raison froide et stratégique. J'ai beaucoup aimé le choix de l'autrice d'ouvrir ses chapitres par une version de la vie de Jeanne d'Arc qui correspond aux événements qui s'y passent. Les en-têtes ont été écrites par l'autrice inspirée par La pucelle ou la France délivrée, poème héroïque de M. Chapelain (1556). 

Le personnage de Sidoine de Valzan est un chevalier respecté au service de la duchesse Yolda (inspirée de Yolande d'Aragon comme l'explique l'autrice à la fin de l'ouvrage). Sa particularité est d'être possédé par un démon dont les interventions apportent une petite touche humoristique volontairement lubrique bien intégrée au récit. Sidoine me semble inspiré de deux compagnons d'armes de Jeanne d'Arc : La Hire dont il a le surnom et Gilles de Rais pour le côté démoniaque (ce dernier a inspiré le conte de Barbe-Bleue). Loin de moi l'idée que La Hire (alias Etienne de Vignolles) était un saint, il était à la tête d'un groupe nommé les Ecorcheurs connu pour ses actes de cruauté mais il m'a semblé par moments reconnaître le rôle supposé qu'on a donné à de Rais à certains moments du parcours de Jeanne d'Arc. Même si j'avoue que j'étais convaincue que c'était ce dernier qui s'était approché de Rouen alors que c'était La Hire. La relation des personnages est assez ambiguë parfois malsaine mais intéressante à suivre dans son évolution.

Le côté surnaturel est bien amené. Les ennemis ont à leur service une sorcière aux pouvoirs assez puissants pour contrôler des démons qui pillent et massacrent les villages. D'ailleurs elle n'est pas inconnue de Sidoine. Mais les démons ne sont pas les seuls êtres surnaturels du roman mais je vous laisse découvrir.

Ce roman qui m'a fait de l'oeil pendant des années, que j'ai réussi à dénicher sur Vinted, m'a donc beaucoup plu. Ce n'est pas une mince affaire lorsque ça fait des années qu'on cherche ce roman en se persuadant qu'il doit être génial. Mais il l'est ! Je resterai plus réservée sur le final dont j'avais imaginé une autre direction mais rien de rédhibitoire qui pourrait gâcher cette très bonne lecture.

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Benedict Taffin 02/11/2020 16:11

Bonjour et merci d'avoir lu mon roman et d'avoir pris le temps d'écrire cette chronique. Cela me fait plaisir qu'il vous ait ainsi plu. Et votre chronique tombe à un moment particulier pour moi, car je suis en train de faire les démarches pour rééditer La Pucelle et le Démon en auto-édition. :) Je voudrais juste spécifier un point sur les entêtes de chapitre. Elles sont de moi et non de M. Chapelain dont l'œuvre m'a néanmoins été indispensable pour les écrire. :) Encore merci. :) Et bravo pour votre pugnacité à le trouver. Je n'aurais jamais imaginé que mes romans se trouvaient sur Vinted. :)

Walpurgis 03/11/2020 07:33

Bonjour Benedict,

Je suis très contente d'apprendre que vous allez rééditer ce roman et j'espère qu'il va connaître un bon succès car sa qualité n'est plus à démontrer. Votre imagination m'a enchanté surtout qu'elle mettait en valeur une de mes héroïnes d'enfance.
Merci pour la précision des en-têtes, je vais corriger cela c'est une petite incompréhension de ma part ;-)
Et oui votre livre m'a donné beaucoup de fil à retordre pour le trouver surtout que j'avais réussir à l'acquérir en numérique chez Mythologica alors qu'ils fermaient (je crois) et qu'à l'époque n'ayant pas de tablette j'avais oublié de télécharger mon achat et que le lien ne fonctionnait plus lorsque je m'étais rendue compte de mon oubli et à ma grande surprise on arrive à trouver des romans assez intéressants sur Vinted quand on fouille bien !
Merci encore de votre passage,

Zina 01/11/2020 08:53

Je l'ai lu il y a longtemps, j'avais bien aimé aussi, original comme histoire !

Walpurgis 01/11/2020 10:08

Oui c'est vrai que c'est original. J'ai lu quelques livres mêlant histoire et fantasy et ça marche bien si c'est bien fait.

Anna 30/10/2020 20:01

''Même si j'avoue que j'étais convaincue que c'était ce dernier qui s'était approché de Rouen alors que c'était La Hire''

Au fait historiquement, les 2 se sont rapprochés de Rouen...

Walpurgis 31/10/2020 07:01

Ah merci ! J'avoue que je n'ai pas retrouvé cette information sur Gilles de Rais alors que j'étais sûre de l'avoir lu quelque part.