The Walking dead, tome 2 : la route de Woodbury de Robert Kirkman et Jay Bonansinga

Publié le par Walpurgis

Littérature SF

 

Format poche

Traduction : Pascal Loubet

Edition : Le livre de poche

Date de parution : 2012

ISBN : 9782253134831

Nombre de pages : 318 pages

 

Dans un camp de survivants, Lilly Caul et Josh Lee Hamilton se rapprochent. Peut-être que pour eux, une certaine normalité est possible ? Mais le danger zombie n'est jamais loin.

 

Après la lecture de L'ascension du gouverneur, je m'étais dit stop ! Pour moi, les romans de la franchise Walking dead n'était qu'un prétexte à se faire plus de fric. Mais bon quand votre père vous prête tout enthousiaste ce livre, on ne peut que craquer...

Franchement au début tout se passait bien. On nous dépeint un camp de survivants non loin d'Atlanta où on rencontre Lilly Caul, jeune femme un peu "joplinesque" par son look, qui se sent paumée. Normal me diriez-vous, vu qu'une zombification massive a envahi le monde. Et Lilly a un peu le béguin pour Josh, un grand black à la Tyreese, mais elle se fait des noeuds au cerveau sur la réalité de ses sentiments.

C'est bien foutu, ça se lit bien et grâce à quelques attaques violentes, on ne s'ennuie pas. Puis vient l'arrivée à Woodbury, la rencontre avec le Gouverneur et son équipe dont le fameux Martinez qui tient un rôle de choix.

Mais le hic c'est que tout ça, on l'a déjà vécu avec les personnages du comics et de la série ! Alors malgré que ce soit agréable et pas complètement nul, c'est du gros foutage de gueule ! Je ne vois en aucun cas l'intérêt de la chose à part remplir la tirelire. A réserver aux accros...

Publié dans SF

Commenter cet article