Le Château de Hurle de Diana Wynne Jones

Publié le par Walpurgis

Littérature jeunesse

 

Grand format

Traducteur : Anne Crichton

Edition : Le Pré aux clercs

Date de parution : 2002

ISBN : 2842281543

Nombre de pages : 340 pages

 

Résumé éditeur :

Sophie vit dans le royaume d'Ingary.Un univers où la magie fait partie du quotidien. A la mort de son père, la jeune fille reprend la boutique familiale et se voit déjà condamnée à mener une existence insipide, lorsque l'étrange château du magicien Hurle apparaît dans le paysage, changeant de place chaque nuit. Maudite par une sorcière et transformée en vieille femme, Sophie pénètre dans le château, où elle découvre l'étrange séduction de Hurle, apprivoise un démon du feu et provoque catastrophe sur catastrophe en voulant s'initier à la magie. Mais la sorcière n'en a pas finit avec elle.......        

 

Le Château de Hurle a inspiré Le Château ambulant de Miyazaki que je n'ai pas vu, c'est donc vierge de toute idée que j'ai commencé ce livre. Tout le monde m'en a dit du bien et pourtant je n'ai pas aimé !!! Suis-je passée à côté ? Je n'en sais rien mais pas une seule fois j'ai accroché à cette histoire.

Sophie est l'aînée de trois filles. Avec ce statut, elle pense qu'elle aura une vie plate et triste et n'attend donc rien de l'avenir. La visite impromptue de la sorcière du désert va chambouler sa vie. Sans raison, Sophie est transformée en vieille dame de 90 ans et décide de partir pour le château de Hurle. Malgré la mauvaise réputation du magicien, elle pense qu'il est le seul à pouvoir l'aider.

Pourquoi n'ai-je pas accroché ? Et bien déjà le personnage de Sophie ne m'a pas plu. Le fatalisme qui la caractérise m'a agacé, je déteste ce genre de caractère ! Ensuite pourquoi cacher son ensorcellement ? Je n'ai pas compris ce choix.

Le magicien Hurle est plus surprenant. Loin d'être un simple magicien, c'est un humain du XXème siècle qui vient du Pays de Galles. Coeur d'artichaut, il ne semble pas doué avec les filles d'où sa mauvaise réputation. Malheureusement, il disparaît trop souvent à mon goût. Son assistant Michael est timoré, effacé mais a bon coeur. Finalement, seul Calcifer m'a vraiment plu. Ce démon en forme de feu m'a amusé et fait sourire mais c'est bien maigre pour me plaire.

Quant à l'histoire, je l'ai trouvé assez plate manquant singulièrement d'action. Je me suis beaucoup ennuyée attendant plus de duels magiques et un déroulement moins brouillon. J'avais l'impression d'attendre désoeuvrée avec les personnages du château dans cette salle commune. Je ne me suis donc jamais évadée et je n'ai pas aimé cette aventure.

 

Livre lu dans le cadre du

 

Publié dans Déceptions

Commenter cet article

Frankie 07/08/2013 22:15

Oh c'est dommage que tu n'aies pas aimé mais heureusement tout le monde a des avis différents ! :) C'est vrai que c'est parfois un peu brouillon mais j'ai bien accroché à l'histoire et aimé Sophie et Calcifer (un petit peu moins Hurle qui m'a souvent agacée). En fait, j'ai été prise par la poésie que se dégageait de l'histoire. Le film de Miyazaki est très bien.

Walpurgis 08/08/2013 09:23

En plus c'est plutôt rare qu'on ait pas des avis proches ^^
Mais là, j'ai vraiment pas accroché et tout m'a agacé. Je regarderai le film dès que c'est possible !

Ollie 02/08/2013 10:32

J'ai jamais lu le livre donc je ne peux rien dire dessus mais si tu ne veux pas rester sur un mauvais sentiment, regarde l'animé de Miyazaki qui est juste magnifique !

Walpurgis 02/08/2013 14:31

Je suis une des rares à ne pas aimer mais je tâcherai de regarder l'anime ^^