La Trilogie des joyaux, tome 1 : le trône de diamant de David Eddings

Publié le par Walpurgis

Littérature fantasy

 

Format poche

Traducteur : E.C.L Meistermann

Edition : Pocket

Date de parution : 1992

ISBN : 2266110071

Nombre de pages : 410 pages

 

Le chevalier pandion Emouchet est de retour d'exil. Champion de la reine, il la découvre mourante enchâssée dans un cristal pour retarder l'échéance.

Il faut trouver un remède et vite. L'ombre du primat Annias qui souhaite placer le bâtard Lychéas sur le trône plane de façon menaçante.

 

Je découvre David Eddings enfin ! J'ai entendu beaucoup parler de La Belgariade  ou de La Mallorée mais le hasard a fait que c'est par La Trilogie des joyaux que je commence à connaître cet auteur.

Emouchet, chevalier pandion et champion de la reine, est de retour d'exil. Malheureusement, sa reine est mourante. Pour retarder l'implacable échéance, Séphrénia, une sorcière styrique et instructrice d'Emouchet, l'a protégé par un cristal lié à 12 vies.

N'allons pas plus loin, ce début prometteur cache une aventure riche et mouvementée. Le début m'a paru un peu confus. J'ai eu du mal à comprendre qui étaient les parents du bâtard Lychéas, prétendant au trône et son lien avec la reine Ehlana. Une fois ce mystère résolu, je me suis un peu ennuyée. L'histoire avance lentement et c'est seulement une fois Emouchet parti en mission que mon intérêt s'est réveillé.

Accompagné de plusieurs personnages charismatiques, Emouchet part trouver un remède. Petit voleur, fidèle écuyer, chevaliers d'autres ordres, enfant mystérieuse... Les personnages sont nombreux et plutôt intéressants. Les dieux sont présents mais de façon indirecte puisque c'est surtout Sephrénia qui en parle mais pourtant il semble que leur importance s'accroît au fil de l'histoire.

Au final, j'ai plutôt apprécié la dernière partie du livre que le reste. Le héros principal ne m'a pas plu, heureusement les personnages secondaires m'ont attiré. Je continuerai la trilogie mais cependant je reste assez mitigée sur ce premier tome.

 

Lu dans le cadre du

 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article