Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay

Publié le par Walpurgis

Littérature en langue anglaise

 

Format poche

Traducteur : Agnès Michaux

Edition : Le livre de poche

Date de parution : 2007

ISBN : 9782253122081

Nombre de pages : 403 pages

 

Résumé Livraddict :

Paris 16 juillet 1942. A l'aube la police française fait irruption dans un appartement du Marais. Paniqué, le petit Michel se cache dans un placard. Pour le protéger, sa grande soeur l'enferme et emporte la clef, en lui promettant de revenir. Mais elle fait partie des quatre mille enfants raflés ce jour-là...

Paris 2002. Julia Jarmond, journaliste américaine, est chargée de couvrir la commémoration du Vél d'Hiv. Découvrant avec horreur le calvaire de ces familles juives qui furent déportées à Auschwitz, elle s'attache en particulier au destin de Sarah et mène l'enquête jusqu'au bout, au péril de ce qu'elle a de plus cher.

 

Un livre poignant et émouvant sur une page sombre de l'histoire de France, Elle s'appelait Sarah va vous remuer les tripes. L'histoire de Sarah et de sa famille est lié à la rafle du Vel' d'Hiv'. Un épisode dont longtemps les autorités françaises ont nié leur rôle jusqu'au discours de Jacques Chirac en 2002. Sarah, petite fille juive, ne comprend pas pourquoi elle est condamnée à mourir, pourquoi lui en veut-on d'être juive ? L'enfermement de son frère Michel dans un placard pendant la rafle est un épisode douloureux qui nous hante autant qu'il hante Sarah. Son parcours est terrible et inhumain et on découvre une France partagée entre des sentiments ambivalents. Quant à la petite fille, elle ne pense qu'à son frère...

En parallèle, on suit Julia, journaliste, qui 60 ans plus tard doit écrire un article sur la rafle du Vel' d'Hiv'. Elle va connaître l'histoire de Sarah, une histoire qui va bouleverser sa vie. Cette partie m'a un peu moins plu, la vie de Julia entre un mari insipide et une belle-famille plutôt hostile m'a parfois ennuyé. Les derniers chapitres consacrées à Julia ne m'ont guère intéressé. Toutefois, son enquête et son investissement nous touchent profondément. La personnalité de ce personnage est sympathique parfois légèrement agaçante avec son côté fille de bonne famille américaine, un peu cliché il faut l'avouer.

Mais il ne faut pas oublier malgré ses petits défauts que ce livre est d'une importance historique capitale. Les évènements du Vel' D'hiv' sont peu abordés malgré ce roman et un film avec Gad Elmaleh (que je n'ai pas eu la chance de voir). Par exemple, j'en ai entendu parler seulement au lycée et rapidement il faut dire. Alors, je vous conseille de lire ce roman rien que pour cet aspect sombre de notre histoire nationale.

 

Lu dans le cadre du

 

 

Publié dans Historique

Commenter cet article

Frankie 10/07/2013 09:31

On a bien le même avis. Comme toi j'ai adoré toute la partie Sarah et la quête de Julia mais sa vie privée ne m'a pas passionnée.

Walpurgis 10/07/2013 09:33

La vie de Julia a un côté très cliché bourgeois parisien malheureusement !

Pauline 09/07/2013 10:23

J'adore le film et j'ai le roman dans ma pal. La rafle est aussi un très bon film :D

Walpurgis 09/07/2013 15:27

Je n'ai pas encore vu ces deux films mais je veux y remédier !