Thomas le rimeur d'Ellen Kushner

Publié le par Walpurgis

Littérature fantasy9782070420643_1_75.jpg

 

 

Format poche

Traducteur : Béatrice Vierne

Edition : Folio SF
Date de parution : 2002

Date de parution originale : 1990

ISBN : 2070420647

Nombre de pages : 370 pages

Prix : 5,80 euros

 

GROSSE DECEPTION !!!

 

 

Thomas, un joueur de harpe de la cour, se lie d'amitié avec un couple de paysans, Gavin et son épouse Meg. Alors qu'il entame une relation avec Elspeth, une jeune fille du voisinage, il est emmené par la reine des elfes en Faërie.

 

 

Thomas le rimeur a été récompensé par deux prestigieux prix de fantasy : le World fantasy du meilleur roman et le Mythopoeic, gages de sa qualité. Pourtant, la magie ne s'est pas opérée sur moi. Cette lecture m'a beaucoup ennuyé mis à part un court passage en Faërie.

Le récit se découpe en quatre parties, ces parties comportent un narrateur différent. Ainsi la première partie est racontée par Gavin, suivi de Thomas, Meg et enfin Elspeth. Gavin, qui inaugure le récit, raconte sa rencontre avec Thomas et comment celui-ci va devenir comme un fils pour lui et sa femme. J'ai trouvé ce premier passage très lourd, peu intéressant, il ne s'y passe pas grand chose. La deuxième partie qui est contée par Thomas apporte plus d'intérêt car c'est à ce moment que le poète se fait enlevé par la reine des elfes et va vivre pendant sept ans en Faërie. Si toute cette partie ne m'a pas conquise, j'ai apprécié la rivalité qui le confronte à un elfe sombre. J'ai aussi apprécié l'introspection de Thomas et ses doutes qui l'emmènent non loin de la folie mais voilà après je suis retombée dans un ennui mortel. Lorsque Meg reprend le récit, Thomas revient dans le monde réel, différent car il a reçu un cadeau étonnant de la part de la reine des elfes. Là encore, pfiou ! C'était laborieux. Enfin la dernière partie contée par Elspeth aborde la vie de Thomas des années après son retour. Quel ennui encore une fois ! Malgré un passage plutôt réussi avec le fils d'un seigneur. Bref, je me suis sentie frustrée de ne pas apprécier cette histoire.

Loin d'être un mauvais livre comme j'ai pu parfois en rencontrer, Thomas le rimeur est excellement bien écrit. C'est beau, bien travaillé et j'ai apprécié les distinctions de dialogues entre gens de différentes classes. Mais voilà je n'ai pas accroché et je ne sais pas si j'ai raté quelque chose ou si tout simplement ça ne me convenait pas.

 

 

Ce livre a été lu dans le cadre du

ABC Imaginaire 2013 bis copie

 

Walpurgis

Publié dans Coups de poignard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nanet 28/01/2013 16:42

Il a des qualité indéniables ! c'est vrai, et j'ai finalement bien aimé. C'et très lent, et il ne faut pas chercher l'aventure, juste la naissance de la légende !

Les quatre narrations m'ont plu, et je me suis surprise à lire avec l'accent d'ici pour Galvin... ce qui prouve que la gouaille utilisée est probante.

Je ferai mon article dans les jours à venir. Mais merci pour cette douce lecture.

Biz

Walpurgis 28/01/2013 16:58


Mais de rien Nanet ! Tu as su apprécié cette belle histoire que je n'ai pas pu aimer malgré ses qualités ^^ J'attends ton article ^^ Bizzz


BlackWolf 20/01/2013 20:54

J'avoue que je ne connaissais pas ce livre mais ton avis m'a donné envie de le découvrir même si tu ne l'as pas complètement apprécié il pourrait me plaire.

Walpurgis 20/01/2013 21:04



Je l'ai envoyé à Nanet donc prochainement il devrait y avoir un autre avis (différent ou pas, ça on ne sait pas encore).


Il a des qualités indéniables au niveau de l'écriture mais je me suis beaucoup trop ennuyée.