Si c'est un homme de Primo Levi

Publié le par Walpurgis et Wolna

Témoignage



Editeur : Pocket

Date de parution : 1/01/1988

Format : poche

Pages : 213 pages

 

On est volontiers persuadé d'avoir lu beaucoup de choses à propos de l'holocauste, on est convaincu d'en savoir au moins autant. Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l'accumulation, on a envie de crier grâce. C'est que l'on n'a pas encore entendu Lévi analyser la nature complexe de l'état du malheur. Peu l'ont prouvé aussi bien que Lévi, qui a l'air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n'est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n'est que futilité.

 

Mon Avis :
Témoignage bouleversant et très réaliste sur les camps de concentration. Ce livre nous permet de réfléchir sur le nazisme…sans nous imposer un point de vue. Cela peut dans un premier temps nous déranger ou nous surprendre, mais par la suite c’ est ce recul de l’ auteur qui rend ce livre si poignant.

Si c’ est un homme avant d’ être un livre sur la guerre c’ est un livre sur l’ humanité.

Que désigne le mot homme ? Comment l’ humanité, la culture, la civilisation et la personnalité parviennent à survivre dans un camp de concentration ?

Ce livre nous amènent à réfléchir à de nombreuses questions…

Un livre enrichissant et émouvant.

Wolna

 

J'ai beaucoup apprécié ce livre. L'auteur se demande pourquoi ? Pourquoi l'humain est absurde, pourquoi il fait souffrir ses semblables, une question que tout le monde se pose, je pense. J'ai aussi beaucoup aimé l'histoire de la vie quotidienne du camp, on nous montre la dure réalité de l'Holocauste et nous aide à mieux connaître le fonctionnement des camps.
Je pense que ce récit est d'autant plus émouvant lorsqu'on connait la vie de Primo Lévi surtout sa fin tragique.
J'ai découvert ce livre à l'école et c'est l'un des rares livres que j'ai aimé dans ce contexte scolaire.

Walpurgis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

Un livre vraiment bouleversant. Par contre je suis assez étonnée que la mort ne soit pas plus présente...


Répondre
W


L'auteur a sûrement voulu occulter ce côté pour mettre en exergue l'absurdité de la situation.



A

Ce livre de Primo Levy est l'une de mes très bonnes expériences scolaires, là où dans la masse de livres lourds qu'on vous force à lire, ce livre avait été aussi un de mes coups de coeur, un récit
très poignant, où l'auteur a su très bien retranscrire son histoire personnelle au sein du tristement célèbre camp d'Auschwitz.


Répondre