Saga des sorcières/Chroniques des vampires, tome 7 : Merrick d'Anne Rice

Publié le par Walpurgis

 

Littérature fantastique  41MP9WE57GL__SS500_.jpg

 

Format poche

Traducteur : Michelle Charrier

Edition : Fleuve Noir

Collection : Thriller Fantastique

Date de parution : 2000

ISBN : 2265079618

Nombre de pages : 461 pages

 

 

David Talbot, humain devenu vampire et ex-membre du Talamasca, reprend contact avec son ancienne élève et ex-collègue Merrick Mayfair, sorcière puissante. Il a besoin de son aide pour aider Louis de Pointe du Lac à rentrer en contact avec le fantôme de Claudia, sa « fille ». A cette occasion, David se remémore sa rencontre d’avec Merrick et le parcours de vie de celle-ci.

 

 

Voici une relecture 3 ans après avoir découvert Merrick et tout l'univers qui l'entourait. Depuis, j'ai scrupuleusement suivi les deux sagas afin de lire ce tome dans les meilleures conditions.

Ma première lecture de Merrick avait été enthousiaste malgré les longueurs ressenties. J'avais été charmée par les descriptions de la Nouvelle-Orléans et de son charme suranné. Aujourd'hui, j'émets plus de réserve face à ce roman, ennuyée que les tomes se suivent et aient tendance à se ressembler de façon majeure. La continuité de la saga souffre d'une trop grande similarité que ce soit dans les triangles amoureux/amicaux ou le déroulement de l'histoire...

Merrick est le premier crossover entre les sorcières et les vampires, rien de plus excitant d'imaginer deux sagas se réunir. Malgré les difficultés parfois rencontrées lors de mes lectures, le clan des vampires et celui des sorcières Mayfair m'avait majoritairement passionné. Le narrateur n'est autre que David Talbot sous sa forme vampirique. Il parle de Merrick qu'il a connu lorsqu'il était encore humain, contact involontaire pris seulement pour aider son ami Louis.

Merrick est issue de la branche pauvre et noire des Mayfair, elle n'a au final aucun lien avec son illustre famille. Elle est magnifique, troublante et possède des pouvoirs puissants. Sa vie nous est racontée par David qui l'a rencontrée enfant. Certes, le mystère des pouvoirs a un côté passionnant mais j'ai ressenti de la fatigue à lire un profil utilisé pour la plupart des sorcières de la famille. Les aventures qui peuplent sa vie sont forcément extraordinaires, parfois passionnantes mais personnellement David ne m'a pas plu en narrateur. C'est un personnage qui concentre ce que je déteste chez Anne Rice : amour démesuré pour n'importe qui, un côté larmoyant agaçant bref tout le monde ne peut pas arriver à la cheville de Lestat ou d'Armand.

Quant aux vampires, ils sont assez peu présents et ne sont qu'un prétexte pour nous faire connaître Merrick.

Bien sûr, les descriptions des maisons de la Nouvelle-Orléans sont enchanteurs et ont l'avantage de ne pas me lasser, plongée dans les illusions olfactives que me donnent les noms des fleurs. Toutefois, la déception est présente, on sait ce qui va se passer. La fin nous surprend peu et on referme le livre sans avoir véritablement été conquis.

 

 

Publié dans Fantastique

Commenter cet article

Luna 14/03/2014 09:39

Mon avis ressemble un peu au tien, en plus négatif ! Pour être honnête, je n'ai pas trouvé d'intérêt particulier à ce livre, si ce n'est nous faire rencontrer Merrick...

Walpurgis 15/03/2014 09:34

Il faut bien avouer que les ficelles utilisées par Anne Rice sont usées lorsqu'on arrive à un 7e tome !