Martha Jane Cannary : les années 1852-1869 de Matthieu Blanchin et Christian Perrissin

Publié le par Walpurgis

Auteur : Christian Perrissin 9782754800587.jpg

Illustrateur : Matthieu Blanchin

Genre : Biographie/Western

Thèmes : Vie de Calamity Jane
Editeur : Futuropolis

Date de parution : 2008

ISBN : 9782754800587

Nombre de pages : 126 pages

 


 

COUP DE COEUR !!!

 

 

Martha Jane Cannary, future Calamity Jane, voit le jour le 1er mai 1852 près de Princeton (Missouri). Ses parents, pauvres agriculteurs, eurent six enfants. Pour fuir la misère, ils fuient vers l'ouest mais la mort rattrape les deux adultes. A quinze ans, elle se retrouve à la tête de la famille...

 

 

Depuis l'enfance, j'ai toujours été fascinée par Calamity Jane. Il faut avouer que les figures féminines fortes ne sont pas légion puis enfant, on est loin de tout connaître. Calamity Jane était pour moi une belle femme qui en montrait aux mecs dans le Far-West. Bien entendu, la réalité est toute autre.

Dans cette très belle BD, la réalité se mélange à l'imagination de l'auteur. Qu'a-t-elle fait pendant les périodes méconnues de sa vie ? Evidemment, il y a un parti pris et il m'a conquise car l'ensemble est cohérent pour cette première partie de sa vie. D'ailleurs, à la lecture, on ne se pose même pas la question de savoir si cela est vrai ou non, on est transporté par le récit et par la personnalité de Martha Jane. Le travail effectué est impressionnant sachant que Mme Cannary a toujours eu tendance à exagérer ses exploits parait-il. Souvent taxée de mythomane, il devait être difficile de démêler le vrai du faux et en même temps recréer une légende plutôt connue. Bref, un travail de titan qui mérite un grand respect et qui a comblé ma curiosité et éveillé un émerveillement certain. Si le début de sa vie reste fidèle à la réalité, le mythe commence lorsqu'elle abandonne sa fratrie aux soins de la communauté mormonne où ils vivent. Fuyant le mariage, elle va vivre une vie aventureuse soit en tant que femme ou en tant que déguisée en homme. Le récit est cru, les hommes sont souvent infects, portés sur le sexe et cet ensemble donne un contenu réaliste et nous éloigne ainsi de l'image d'épinal du western.

Le dessin semble simpliste et m'a tout d'abord fait grimacer. Puis, en fin de compte, je trouve que cela sied bien à l'histoire et qu'en fin de compte le dessin est plus fouillé qu'on pourrait le croire de prime abord. J'ai beaucoup aimé les nuances de gris qui sont bien travaillés et donnent une atmosphère particulière à la BD.

Je me jetterais sur le 2e volume à la bibliothèque et j'espère ressentir le même plaisir à le lire !

 

 

Walpurgis

Publié dans Coups de coeur

Commenter cet article

Luna 24/02/2013 12:28

Tu me tentes ! Je crois bien que je vais craquer ;)

Walpurgis 24/02/2013 14:04



Je t'encourage à lire cette BD et tu me donneras ton avis ^^