Les Aventuriers de la mer, tome 8 : Ombres et flammes de Robin Hobb

Publié le par Walpurgis

Littérature fantasyles-aventuriers-de-la-mer--tome-8---ombres-et-flammes-46953.jpg

 

 

Format poche

Traducteur :Véronique David-Marescot

Edition : J'ai Lu

Date de parution :2007

Date de parution originale : 2000

ISBN :9782290004746

Nombre de pages : 378 pages

Prix : 7,60 euros

 

 

Résumé de l'éditeur :

Les choses sont allées trop loin, bien trop loin, pour espérer éviter une bataille ouverte entre la Vivacia, sur laquelle le capitaine Kennit règne sans partage, et le Parangon, le navire fou appareillé par Althéa et les siens. Et tandis que le dragon tient à distance de Terrilville les envahisseurs chalcédiens, des alliances politiques se trament dans l'ombre. Mais impliquer Tintaglia dans la sauvegarde de la ville et dans la recherche de Malta n'est pas sans conséquences, d'autant que cette dernière est maintenant l'otage de pirates pour le moins cupides...

 

 

La fin est proche... L'histoire m'a captivé de bout en bout et on sent que le dénouement arrive mais pourtant des révélations sont encore attendues bien que certaines se soient dévoilées.

La confrontation entre l'équipage de Kennit et celui de Brashen approche. Parangon a l'air fortement perturbé. Il semble déjà connaître Partage...

A Terrilville, la présence du dragon Tintaglia n'est plus un secret. La ville est menacée par les Chalcédiens, les incendies, les pillages sont monnaie courante. Les Marchands et leurs alliés doivent trouver une solution. Selden, encore garçonnet, va se révéler une pierre angulaire dans leurs projets.Quant à Malta, elle lutte pour sa survie auprès du gouverneur Cosgo.

La famille Vestrit est au centre des attentions de ce tome. On sent bien que certains seront condamnés à une vie qu'ils n'avaient pas pensé. Des transformations en profondeur mais aussi en surface apparaissent.

Quant à Kennit, on apprend une donnée importante à son sujet qui explique beaucoup de choses. Et lorsqu'on referme le livre, on sait que le 9e tome va être incroyable et qu'on sera triste de quitter notre galerie de personnages.

Alors pourquoi pas de coup de coeur ? Et bien, certains passages ne m'ont pas complètement conquise surtout au sujet de Kennit. On ne peut pas parler de déception mais j'aurais préféré d'autres réactions de la part du pirate.

Bien évidemment, Robin Hobb montre toute sa qualité de conteuse et d'écrivain encore une fois. Sa plume est incomparable et son imagination nous emporte dans des univers merveilleux.

 

Walpurgis

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Quel talent elle a! J'ai de la peine déjà de savoir qu'à la fin de cette semaine, toute cette histoire sera derrière moi, après tant d'évenements et de palpitations!
Répondre
W
C'est clair que c'est prenant et réussi ! J'ai adoré cette saga qui est de très grande qualité !
E
Ah, Robin Hobb ! Excellent choix ! Cette série m'avait enchantée(même si ma préférence va à L'Assassin royal)
Répondre
W


J'adore les deux sagas, une fois finie cette saga, je reprendrai le 2e cycle de l'AR ^^