Les Aventuriers de la mer, tome 7 : le seigneur des Trois Règnes de Robin Hobb

Publié le par Walpurgis

Littérature fantasyles-aventuriers-de-la-mer--tome-7---le-seigneur-des-trois-r.jpg

 

 

Format poche

Traducteur : Véronique David-Marescot

Edition : J'ai Lu

Date de parution : 2006

Date de parution originale : 2000

ISBN : 9782290004739

Nombre de pages : 377 pages

 

 

Ronica, seule à Terrilville, se bat pour l'honneur des Vestrit. Dans le désert des pluies, Malta, Selden et Reyn tentent de survivre. Quant à Althéa et Brashen, ils approchent des îles des pirates avec Parangon. Hiémain, lui, est dans le coma et Kennit est désespéré.

 

 

L'aventure continue et je suis sans faillir les différents personnages des Aventuriers de la mer. Mes sentiments ont changé pour certains comme Malta par exemple, je me suis complètement plongée dans cette histoire merveilleuse et les énigmes sont désormais plus ou moins découvertes même si le final n'est pas encore là (encore 2 tomes).

Si ce tome n'a pas ravi mon coeur c'est à cause de quelques passages bavards sur Terrilville où la stupide Sérille (oui, elle m'agace celle-là !) tient tête à Ronica. Même si on en apprend beaucoup sur les complots et les inimitiés entre Marchands, la succession d'entrevues et de réunions est un peu lassante. Quant aux autres parties, elles sont bien plus intéressantes ! De nouveaux personnages s'accaparent la place dans le roman : les dragons. J'ai hâte de voir si serpents et dragons vont se rencontrer ou non. C'est en fin de compte, ce qui me plaît le plus dans l'histoire sans pour autant me désintéresser des personnages.

Sur la mer, Kennit et ses pirates et Brashen et son équipage se rappprochent mais l'affrontement aura-t-il lieu ? On sent d'autres menaces sous-jacentes... Du côté des Déserts de pluie, il y a un rebondissement et on tremble surtout pour Malta.

Bref, Robin Hobb brouille les pistes et on se demande bien ce qu'elle nous prépare !!!

 

 

Walpurgis

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article