Les Annales de la compagnie noire tome 5 : Rêves d'acier de Glen Cook

Publié le par Walpurgis

Littérature fantasyles-annales-de-la-compagnie-noire-tome-5-reves-d-acier-glen.gif

 

 

Format poche

Traducteur : Alain Robert

Edition : J'ai Lu

Date de parution : 2001

Date de parution originale : 1990

ISBN : 9782290348789

Nombre de pages : 413 pages

Prix : 8 euros

 

 

La Compagnie noire semble avoir périe, seule Madame sort vivante de la bataille. Elle décide alors de reprendre le flambeau pour rendre hommage à Toubib, son amour.

 

 

Ah ! Madame ! Comment ai-je pu m'éloigner d'elle si longtemps ? C'est un personnage si atypique dans la fantasy et pour changer c'est une femme. Beaucoup de courage, de talent et cette part ambigüe qui se penche vers le Mal... Madame a du charisme à revendre et sait hypnotiser les foules.

Alors quand la Compagnie Noire est décimée à Dejagore, elle décide de la faire renaître de ses cendres. Rien n'est simple mais Madame a de l'astuce et son côté sombre va lui attirer des admirateurs étranges. Une prophétie sur l'année des crânes est rappelé à la mémoire de tous, une déesse sanguinaire reviendra parmi les vivants. Cette déesse est-elle réincarnée en Madame ?

On recroisera les personnages du Prabindrah et de sa soeur, toujours dans les complots, en compagnie du sorcier Fumée. Leur trahison envers la Compagnie leur coûtera-t-elle chère ? En tout cas, Saule Cygne, Mather et Lame pouraient leur en tenir rigueur et face aux Maîtres d'Ombre, il faut des alliés.

Commence alors des parcours parallèles qui se croisent et où Madame (qui se met à écrire une annale) est le point central.

Vous serez servis en intrigues, stratégies militaires et rebondissements dans ce très bon tome et puis forcément il y a Madame ! J'ai vraiment trouvé cette lecture plaisante et intéressante, on est emporté dans le flux des évènements et c'est avec une grosse envie que j'espère lire prochainement la suite.

 

 

Walpurgis

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article