Le Seigneur des anneaux : la Communauté de l'anneau de J.R.R. Tolkien

Publié le par Walpurgis

Livre de fantasy du XXème siècle51VM4VF5W2L__SS500_.jpg

 

Format : poche

Traducteur : François Ledoux

Illustrateur : J.R.R. Tolkien

Edition : Pocket

Collection : Science-fiction

Date de parution : 1991

Première parution : 1954

Nombre de pages : 546 pages

ISBN : 2266107984

Prix : 6,50 euros

 

Au pays de la Comté, vivent les Hobbits, des semi-hommes. L’un deux, Bilbon Sacquet fête son 111e anniversaire en compagnie de sa famille et ses amis dont Gandalf, un magicien. Bilbon décide d’aller vivre parmi les Elfes à Fondcombe et lègue tout ce qu’il possède à son neveu Frodon Sacquet. Un mystérieux anneau se trouve parmi l’héritage et Gandalf conseille à Frodon de mettre cet anneau en sécurité. Frodon va donc devoir quitter la Comté…

 

Avant d’avoir lu le Seigneur des Anneaux, j’ai vu les trois films. J’avais beaucoup aimé mais je dois avouer que si j’avais lu les livres avant, cela aurait été moins sûr. L’avantage d’avoir vu les films avant est que je connaissais les grandes lignes de l’histoire et je n’ai pas été confrontée à trouver les 150 premières pages assez difficiles à lire.

A la lecture de ce premier tome, je suis tombée en admiration devant l’univers riche et complexe de Tolkien. On voit à quel point le monde des  Hobbits est travaillé, leur vocabulaire, leurs traditions, leurs usages quotidiens, la géographie de leur pays… Tout est expliqué. D’ailleurs, un prologue explique comment Bilbon Sacquet a découvert l’anneau. Quand on apprend que le Seigneur des Anneaux a pris plus de 10 ans de la vie de Tolkien, cela n’est guère étonnant ! L’univers de l’écrivain est travaillé au plus profond avec généalogies, langues et alphabets créés.

Outre cette richesse, Tolkien utilise une plume raffinée, inspirée du vieil anglais que la traduction de François Ledoux rend plutôt bien. Le vocabulaire est riche mais pas lourd, bien sûr il y a de nombreuses descriptions car l’auteur met son histoire en place mais cela permet de faire appel à sa propre imagination et de créer dans son cerveau sa propre version des paysages et des personnages.

Une fois la partie de la description de la Comté et des Hobbits passée, l’action arrive de suite. Tolkien sait bien doser sa plume sans créer l’overdose de description même si en effet le début de l’œuvre peut paraître long car très descriptif. J’ai eu beaucoup de mal à me détacher de ce livre car j’avais très envie de connaître la suite à chaque fois. Dès le début, on sait que la réussite de la mission de Frodon est cruciale car elle concerne entièrement la Terre du Milieu, et que va en découler des bouleversements, des moments difficiles mais aussi beaucoup d’espoir.

Ce qui m’a beaucoup plu aussi est le choix de faire de Frodon, le héros de la quête. Bien que n’étant pas une grosse lectrice de fantasy, j’ai souvent été confronté au héros type chevalier ou héros solitaire alors que Frodon est plutôt anti-héros : il n’est pas puissant, il est rongé par le doute… De plus, la galerie des autres personnages proposée par Tolkien est riche et intéressante. Les amis de Frodon sont comme lui, insouciants, sans force. Gandalf paraît être un personnage énigmatique et puissant, ainsi que Grand-Pas (Aragorn) très secret et mystérieux. Même les méchants sont fascinants comme les cavaliers noirs ou le balrog, effrayants.

La Communauté de l’anneau est une belle œuvre présentant quelques défauts : longues descriptions, multitude de personnages (parfois difficile de s’y retrouver) et quelques passages moins intéressants (la rencontre avec Tom Bombadil, même si le personnage en lui-même est très intéressant).

Toutefois, c’est LE classique de la fantasy, celui qui a permis l’émergence de ce genre. Le travail fourni, la poésie de l’œuvre, sa richesse en ont fait une œuvre incontournable. A lire une fois dans sa vie pour se faire son propre avis.

 

Adaptations cinématographiques :

 

1978 : Le Seigneur des Anneaux de Ralph Bakshi

2001 : Le Seigneur des Anneaux : la Communauté de l'anneau

 

Walpurgis

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Raphaël 23/08/2010 15:16


Bonjour, je suis comme toi un grand lecteur de fantasy et je viens tout juste de créer un blog :

http://machinations-demiurgiques.blogspot.com/

Le Seigneur des Anneaux est une très grande oeuvre, néanmoins, de Tolkien, je trouve plus agréable à lire encore Bilbo le hobbit.


Walpurgis 23/08/2010 20:02



J'ai prévu de lire Bilbo le Hobbit prochainement, il m'attend sur l'étagère avec d'autres compagnons.


Je viens visiter ton blog ^^