Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde

Publié le par Walpurgis

ClassiqueGFF764-1995.jpg

Traducteur : Richard Crevier

Edition : GF Flammarion

Date de parution : 1995

Nombre de pages : 319 pages

 

Basil Hallward est un peintre talentueux qui a trouvé son modèle idéal en la personne de Dorian Gray, un jeune homme innocent et pur. Malheureusement, son ami Lord Henry Wotton va corrompre l’esprit et l’âme du jeune homme.

 

 

Depuis le temps que je voulais lire cet ouvrage, je peux dire que j’ai été déconcertée. Tout le monde, plus ou moins, connaît l’histoire de Dorian Gray : un portrait vieillit à sa place, mais ceci occupe peu de lignes dans le roman. La teneur du récit se développe autour de la relation entre Henry et Dorian mais surtout sur l’esthétisme, la beauté et différents concepts que le personnage d’Henry aime distiller dans les conversations. C’est intéressant mais un peu assommant, j’ai regretté le manque d’action de l’œuvre. Peu d’évènements se passent : la rencontre de Dorian et Henry, la rencontre de Dorian et Sybil, le changement de vie de Dorian forment les trois étapes charnières de ce récit, de là découlent de nouveaux faits autour de Dorian, qui va changer sa personnalité. De pur et innocent, Dorian va s’enfoncer dans les plaisirs sexuels et artificiels en se cachant de la bonne société. Il va haïr ce portrait qui le met face à tous ses pêchés.

En lorgnant sur la biographie de Wilde, on peut voir que l’auteur a mis beaucoup de lui dans cet œuvre, Henry Wotton serait-il un double ? Quant à Dorian, décrit avec la beauté du diable, il est délicieusement corrompu mais son côté maléfique surprend, surtout que le changement ait lieu en si peu de temps.

L’écriture est très belle, quasi encyclopédique, très inspirée par les pairs de Wilde. Mais le bémol est que les descriptions de gemmes, de tissus… sont très ronflantes. J’ai failli crier au secours tellement cela m’a paru long !

Une petite déception pour moi car je m’attendais à une œuvre plus fantastique mais j’ai très apprécié l’écriture souvent poétique. Ce livre m’a aussi donné envie de lire A rebours de Huysmans que j’essaierais de me procurer.

 

 

Publié dans Classique

Commenter cet article

Aymeline 23/06/2011 14:37


Je l'ai il y a longtemps, j'en garde un bon souvenir mais il faudrait que je le relise pour voir :)


Walpurgis 23/06/2011 19:39



Ce livre a ses admirateurs et il a des qualités indéniables. Si tu le relis, j'aimerais avoir ton avis.



Frankie 22/06/2011 19:43


Je l'ai lu en juillet dernier et c'est le livre que j'ai le moins aimé en 2010 ! Quel ennui, un vrai pensum ! Comme tu dis, certaines descriptions sont longues et ennuyeuses, même si l'écriture est
belle, et aucun personnage n'est attachant !


Walpurgis 23/06/2011 10:33



Ce livre ne laisse pas indifférent ! Tu utilises le terme pensum et c'est vrai que ça y fait penser !



L'Irrégulière 22/06/2011 15:35


Un classique ! Tout comme A Rebours d'ailleurs. Par contre si tu as trouvé la description des tissus chez Wilde un peu longues, tu risques de saturer avec Huysmans...


Walpurgis 22/06/2011 18:44



Ah ! Mince ! Bon, je pense que je tenterai tout de même !



nanet 22/06/2011 14:28


C'est un livre que j'ai adoré, perso. J'ai trouvé cette écriture d'une fluidité et d'une douceur incroyable, avec des descriptions qui m'ont fait repenser à ce cher Balzac que j'aime ^^

Biz


Walpurgis 22/06/2011 18:46



L'écriture est très belle en effet mais j'ai trouvé les descriptions un peu longues.



Anne Sophie 22/06/2011 14:03


j'ai beaucoup aimé ce livre, ainsi que l'adaptation BD publiée chez Delcourt


Walpurgis 22/06/2011 18:46



Je ne connais pas cette adaptation BD, je vais aller voir.