Le Clan des Otori, tome 3 : la Clarté de la lune de Lian Hearn

Publié le par Walpurgis

Littérature australienne2070426556.jpg

 

Format poche

Traducteur : Philippe Giraudon

Edition : Gallimard

Collection : Folio

Date de parution : 2004

ISBN : 2070426553

Nombre de pages : 426 pages

 

 

Après leur mariage, Takeo et Kaede veulent conquérir Maruyama, qui revient de droit à la dame. Takeo est secrètement tourmenté par la prophétie de la vieille femme. La Tribu souhaite toujours ma mort et il doit combattre la répugnance de ses guerriers à s’allier à des parias et fermiers. Et pourtant, la guerre va commencer.

 

 

Après un deuxième tome qui m’a légèrement déçu, j’ai retrouvé Takeo et Kaede avec plaisir dans La Clarté de la lune. Nos deux héros enfin réunis sont prêts à se battre afin de faire valoir leurs droits. Kaede veut récupérer Maruyama et Takeo souhaite reprendre la tête des Otori. Evidemment, leurs ennemis sont légion : la Tribu, les oncles de Shigeru, Araï… On ne peut pas dire que la lutte commence sous les meilleurs auspices pour notre couple.

J’ai beaucoup apprécié le couple que forment Kaede et Takeo. Celui-ci respecte les décisions de sa femme et apprécie son intelligence et son indépendance d’esprit. On sent donc comme un souffle de révolution sur les changements de mœurs. Et d’ailleurs, ceci se poursuit avec la reconnaissance des parias et des fermiers par Takeo et ses liens avec les Invisibles (d’ailleurs si vous ne l’avez pas encore deviné, leur religion est révélé par le pirate Terada). Les mœurs de l’époque et ses changements sont véritablement une grande force dans ce livre, on en apprend beaucoup et avec plaisir.

Les personnages restent égaux à eux-mêmes, l’histoire est centrée sur le couple et j’ai trouvé les personnages secondaires plus en retrait. Toutefois, on recroise la route de Shizuka et de Kenji Muto ainsi que d’Araï et Sire Fujiwara. Un nouveau fait son apparition : Fumio Terada, un pirate dont Takeo souhaite qu’il rejoigne son alliance. Les relations de ces personnages sont très changeantes dans ce tome et permettent à Lian Hearn de créer des surprises et des rebondissements, toutefois j’ai trouvé la trame classique mais l’histoire est agréable à lire.

L’action est plus présente grâce aux combats mais petit bémol, ceux-ci passent assez rapidement et j’aurais bien aimé une guerre navale.

L’écriture est toujours aussi belle et c’est vraiment un plaisir. Lian Hearn a vraiment une plume unique qui rattrape le trop classique de ses œuvres. Ce dernier tome appelle une suite qui a lieu plusieurs années plus tard. Je ne sais pas encore si je sauterais le pas.

Cette trilogie m’a bien plu mais je suis loin de la trouver exceptionnelle, seule l’écriture m’a plu de bout en bout.

 

Walpurgis

Publié dans Historique

Commenter cet article

Luna 16/09/2013 08:22

Même si j'ai passé un très bon moment avec ce livre et que l'histoire m'a beaucoup plu, je suis un peu passée à côté : je n'étais vraiment pas d'humeur à lire quelque chose d'aussi calme et zen même dans les batailles ! ;)

Walpurgis 18/09/2013 19:20

C'est vrai que c'est de la lecture assez contemplative et ça peut paraître assommant. Je te déconseille le 4, personnellement j'avais été très très déçue !!!