Le Banni, tome 1 : le poids de nos victoires d'Henscher et Tarumbana

Publié le par Walpurgis

Auteur : Henscher a-cv_l10.jpg

Illustrateur : Tarumbana

Genre : Fantastique
Thèmes : Héros déchus

Editeur : Le Lombard

Date de parution : 2010

Nombre de pages : 56 pages

 

 

Au royaume d’Archaon, Alester le roi est aux portes de la mort. Il envoie une missive au banni, Hector, un ancien compagnon d’armes qu’il a chassé. Hector décide en compagnie de sa servante Myrille de se rendre à Myrmirrine, la capitale du royaume.

 

Ma libraire m’a conseillé cette B.D. qu’elle avait adorée. Rapide coup d’œil et je tombe sous le charme des graphismes, le résumé me paraît bien sympathique, j’ai donc tenté le coup. Le Banni sera un tryptique, le prochain tome devrait arriver courant 2011.

L’histoire prend place au sein du royaume d’Archaon où le roi Alester se meurt, atteint d’une maladie mystérieuse. Rapidement, on découvre le héros de l’histoire : Hector, banni par le roi il y a 30 ans et véritable légende. Les connexions entre les personnages sont claires grâce à des flashbacks bien amenés qui nous expliquent comment Alester, aidé entre autre d’Hector, a conquis Archaon. De nombreux personnages apparaissent au fil de l’histoire et ceux-ci mettent en place tout un système de complot les uns contre les autres. Je me suis posée pas mal de questions comme par exemple la présence de la même maladie chez le roi et Hector et même si ce tome montre quelques pistes, beaucoup de réponses seront attendues dans les prochains tomes. L’histoire met en avant la gloire des héros et la déchéance qui intervient, le but d’Hector est de reconquérir sa gloire et son honneur perdu. On ressent beaucoup de désenchantement dans les constatations du roi quand il regarde avec amertume les conspirations qui se mettent en place pour conquérir son trône.

Les personnages, quant à eux, sont assez nombreux. Comme je n’ai pas très envie de spoiler, je ne vais pas dire énormément de choses. Toutefois, la B.D. offre son lot de personnages charismatiques dont le fameux Hector.

Graphiquement, j’ai trouvé cela superbe. D’ailleurs, j’ai bien apprécié le petit cahier graphique qu’on trouve à la fin de l’ouvrage et qui permet d’apprécier les personnages. Pour en revenir aux graphismes, Tarumbana a beaucoup utilisé de clair-obscur, de jeux de lumières et il alterne selon les scènes les couleurs chaudes ou froides, je constate que cela rend une atmosphère encore plus mystérieuse à l’histoire et appuie le côté secret des complots et conspirations.

J’attends donc la suite avec impatience !!!

 

 

 

 

Publié dans BD

Commenter cet article

nanet 18/11/2010 10:29


Ah, je cherchais un petit présent pour mon ti-chou pour noël (une petite surprise en plus...) je crois que tu viens de me donner cette idée.

Biz


Walpurgis 18/11/2010 18:26



Contente d'avoir pu te donner une idée ! C'est vraiment une belle BD !


Bises