La Saga des sorcières, tome 2 : l'heure des sorcières d'Anne Rice

Publié le par Walpurgis

Littérature fantastique17847927.jpg

 

 

Grand format

Traducteur : Annick Granger-de Scriba

Edition : Robert Laffont

Collection : Best Sellers

Date de parution : 1995

Date de parution originale : 1993

ISBN : 222107744X

Nombre de pages : 489 pages

 

 

Rowan est devenue prisonnière de Lasher, elle attend un enfant de lui. A la Nouvelle-Orléans, Michael et la famille Mayfair, aidé d'Aaron Lightner, la cherchent toujours. Mona, jeune sorcière de 13 ans, se révèle extraordinaire et tombe sous le charme de Michael.

 

 

Après la fin du Lien maléfique, on se doutait bien que la traque commencerait pour retrouver Rowan et Lasher. La première partie du livre est donc une sorte d'enquête fouillis où la famille Mayfair, aidée par Aaron Lightner, essaye de suivre à la trace le couple de fugitifs. La fuite volontaire de Rowan s'est vite transformée en enlèvement et grâce à son intelligence, elle a pu envoyer des prélèvements scientifiques à son ancien travail. Jusqu'aux 100 premières pages, je me suis fortement ennuyée, comme à chaque fois avec Anne Rice. Les concepts scientifiques, la maladie de Michael, le stand-by de l'enquête et l'arrivée d'un nouveau personnage, Mona, rien de tout cela est bien excitant.

L'histoire ne m'a intéressée à partir plus ou moins de la première victime de Lasher mais surtout avec la répparition d'un personnage souvent cité dans le premier tome, Julien. On retrouve donc avec plaisir la généalogie compliquée des Mayfair, la vie au sein du sud des Etats-Unis et les personnalités fantasques des différentes sorcières. Le summum sera atteint avec de grosses révélations sur Lasher où on remontera jusqu'à ses origines en Ecosse. Malgré ces gros intérêts, j'ai trouvé énormément de longueurs et de passages inutiles surtout ceux mentionnant des membres du Talamasca tels Yuri ou Erich Stolov. Quant à Mona, mouais ! A part le fait de servir de caution immorale à l'histoire et annoncer sans doute une nouvelle génération de sorcières, je l'ai trouvé insipide et puis mince ! Elle ne sert à rien !!!

C'est donc une demi-déception pour moi, j'ai mis un temps fou à rentrer dans l'histoire et à tout apprécier malgré des passages passionnants. L'écriture est toujours aussi belle mais le côté érotique assez poussé est un peu agaçant surtout avec la gamine de 13 ans, vraie chienne en chaleur (désolée mais c'est ce qui me vient à l'esprit).

Si vous n'avez pas aimé le premier tome, vous n'aimerez pas celui-ci non plus. Du coup, je suis un peu refroidie pour lire Taltos qui clôt la trilogie mais la curiosité est plus forte.

 

 

Walpurgis

 

 

 

 

Publié dans Fantastique

Commenter cet article

Frankie 28/10/2012 19:23

Je n'ai pas beaucoup de souvenirs de ce tome en particulier mais je me rappelle avoir beaucoup aimé. C'est vrai qu'avec Anne Rice, il faut s'accrocher au début (ce qui m'a fait abandonner
deux-trois livres d'elle ces dernières années) mais je n'ai pas l'impression d'avoir trouvé le début de ce tome 2 long, au contraire.

Walpurgis 28/10/2012 19:49



Comme tu peux le voir, j'ai eu du mal et y'a pas mal de passages scientifiques sur la génétique qui m'ont ennuyé plus le fait que ça bouge pas beaucoup.


Enfin comme je connais cette "manie" d'Anne Rice, je persiste malgré l'ennui des débuts.