La joueuse de go de Shan SA

Publié le par Wolna

 Littérature étrangère la-joueuse-de-go.jpg

Éditeur : Gallimard

Collection : Folio

Date de parution : 15 Janvier 2003

ISBN : 2070424197

EAN : 978 - 2070424191

Format : poche

Pages : 325 pages

Prix : 5.60E

 

Résumé :

Depuis 1931, le dernier empereur de Chine règne sans pouvoir sur la Mandchourie occupée par l'armée japonaise. Alors que l'aristocratie tente d'oublier dans de vaines distractions la guerre et ses cruautés, une lycéenne de seize ans joue au go. Place des Mille Vents, ses mains infaillibles manipulent les pions. Mélancolique mais fiévreuse, elle rêve d'un autre destin. « Le bonheur est un combat d'encerclement. » Sur le damier, elle bat tous ses prétendants.
Mais la joueuse ignore encore son adversaire de demain : un officier japonais dur comme le métal, à peine plus âgé qu'elle, dévoué à l'utopie impérialiste. Ils s'affrontent, ils s'aiment, sans un geste, jusqu'au bout, tandis que la Chine vacille sous les coups de l'envahisseur qui tue, pille, torture.

 

Mon avis :

Une histoire banale mais émouvante et sensuelle. La rencontre des deux personnages sur la place des milles vents, est mon passage favori. Un vrai moment poétique et magique. J' ai apprécié la plume légère, épurée et imagée de l' auteure. Un roman idéal pour se détendre et s' évader.

Le petit plus : J' ai acheté ce livre il y a quelques années au salon du livre de Paris. C ' est le titre lié au jeu de go qui m' a attiré.

 

Wolna

 

La joueuse de go est un livre dont m’avait beaucoup parlé Wolna, persuadée qu’il me plairait. Et il faut bien l’avouer que les amis nous connaissent bien en général car ce livre a été un coup de cœur et ce, sans la moindre hésitation.

L’histoire prend place dans la Chine partiellement occupée par le Japon et plus précisément en Mandchourie. Les deux protagonistes prennent la parole séparément, un chapitre est consacré à un personnage. On ne connait pas leurs noms mais on sait seulement qu’il s’agit d’une joueuse de go chinoise de seize ans et d’un jeune officier japonais envoyé en Chine au service de l’Empereur. Le contexte est donc difficile sur fond de guerre, d’attentats terroristes et de tortures. Shan Sa a su mettre sa plume au service de l’Histoire en décrivant une période méconnue de la Chine. Toutefois, l’écriture est surtout forte de poésie qui sert à merveille le récit et les pensées tourmentées de nos deux « héros ». La chinoise découvre la sexualité mais aussi un milieu mystérieux où de jeunes étudiants sont plus qu’ils ne paraissent. Le jeune officier affronte ses peurs et ses pensées morbides malgré son enthousiasme pour la gloire du Japon.

L’apothéose se fait à la rencontre de nos deux personnages sur la place des Mille Vents, un moment que j’ai attendu avec impatience tellement la tension est forte. Le récit est très fort digne d’une tragédie grecque par moment, je dirai même drame asiatique car j’ai rencontré le même genre de situation dans plusieurs films chinois. C’est très beau et bouleversant renforcé par la poésie et les instants photographiés par notre esprit. Un gros coup de cœur !

 

Walpurgis

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Frankie 11/01/2012 18:23

J'avais été assez déçue par ce livre surtout par la fin en fait.

Walpurgis 11/01/2012 22:12



J'avoue que j'ai bien aimé cette fin, ça change des fins "habituelles" mais je comprends que ça ne peut pas plaire ^^