La Grande entourloupe de Roald Dahl

Publié le par Walpurgis

Recueil de nouvelles entourloupejpg.jpg

 

Format poche

Traducteur : Maurice Rambaud

Edition : Gallimard

Collection : Folio

Date de parution : 2005

Date de parution originale : 1965 à 1974

ISBN : 207037520X

Nombre de pages : 217 pages

 

Les quatre nouvelles sont :

-L'Invité

-La Grande entourloupe

-Le Dernier acte

-Chienne

 

Je connaissais Roald Dahl surtout pour ses récits jeunesse que j'ai beaucoup lu en primaire.Quelle a été ma surprise de voir qu'il avait aussi écrit des récits adultes où le sexe prend une place importante. La Grande entourloupe est un recueil de nouvelles sur les comportements sexuels sans que cela soit trop érotique. Dans ces nouvelles, la première et la dernière ont comme personnage principal l'oncle Oswald, qui a son propre roman. Voici mon avis rapide sur les quatre nouvelles :

 

L'Invité

En plein milieu du désert, l'oncle Oswald est invité par un homme riche qui protège sa sublime femme et surtout sa très belle fille des hommes. Un challenge pour l'oncle Oswald, coureur de jupons notoire !

 

Une nouvelle sympathique avec pas mal d'action au début et une description réussie de la maison du désert, assez extraordinaire. Une chute originale et bien vue. Pas mal !

 

La Grande entourloupe

Deux voisins décident d'échanger leurs femmes sans qu'elles le sachent après le récit mythomane de l'un des deux.

 

Une histoire assez amorale par certains aspects où deux hommes décident égoïstement de satisfaire des pulsions sexuelles. Toutefois, une morale (pas tout à fait moralisatrice) tombe à pic à la fin de la nouvelle, plutôt jubilatoire.

 

Le Dernier acte

Une femme, récemment veuve, retrouve le goût de vivre après avoir retrouvé un travail mais son médecin lui fait comprendre que le deuil définitif se fera une fois qu'elle aura fait l'amour avec un autre homme.

 

Une histoire un peu ennuyante sur une femme qui reprend le goût de vivre. Le déroulement n'est pas plus intéressant que ça. Je ne suis pas convaincue !

 

Chienne

L'oncle Oswald est le mécène d'un scientifique qui réussi à créer un parfum qui rend les hommes fous, à leurs instincts primaires.

 

Là encore, l'histoire ne fait pas dans la délicatesse. Les pulsions provoquées par le parfum sont clairement animales et les réactions des femmes concernées consternantes. Roald Dahl n'a pas eu peur de choquer. Quelques longueurs cependant...

 

Walpurgis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article