L'ombre de ce que nous avons été de Luis Sepulveda

Publié le par Walpurgis

Littérature chilienneSepulveda.jpg

 

 

Grand format

Traducteur : Bertille Hausberg

Edition : Métailié

Collection : Bibliothèque hispano-américaine

Date de parution : 2010

Date de parution originale : 2009

ISBN : 9782864247104

Nombre de pages : 150 pages

Prix : 17 euros

 

 

Trois sexagénaires, Arancibia, Garmendia et Salinas, attendent dans un entrepôt le Spécialiste, un ancien anarchiste. Celui-ci ne viendra jamais, victime d'un tourne-disque envoyé d'une fenêtre pendant une dispute conjugale. Que vont faire nos anciens militants de gauche chiliens ?

 

 

Avant que l'on me prête ce livre, je ne connaissais pas Luis Sepulveda et je devais bien être la seule au vu de tous les gens qui complimentaient le choix de l'auteur lorsque je lisais ce livre au boulot (avoir des plages d'accueil, c'est pratique).

Ce livre narre l'histoire d'anciens militants de gauche réunis pour un dernier coup. Ils attendent l'organisateur : le Spécialiste. Celui-ci ne viendra pas victime d'un accident bête. Nous sommes alors transportés dans les souvenirs de ces vieux hommes en plein Chili des années 70. Entre l'espoir (l'élection d'Allende)  et la terreur (avec Pinochet), nous sommes immergés dans une réalité difficile où même les militants de gauche de différents bords (léniniste, maoïste...) se mettaient des bâtons dans les roues.

Si, au début, j'ai été un peu perdue dans l'histoire avec une présentation très brève du Spécialiste puis l'accident vite arrivé, j'ai pu ensuite recoller les évènements et comprendre la teneur du roman. Le but de la réunion reste un mystère les 3/4 du livre avant d'être révélé. L'histoire est un prétexte pour nous conter le Chili et ses heures sombres sans pour autant tomber dans un pathos malvenu. Non, tout n'est que mots simples et humour tendre avec le portrait attachant de ces anciens militants qui ont connu, en fin de compte, des destins similaires.

Entre Arancibia dont il dit lui-même avec humour qu'il lui manque un fusible suite aux tortures, Salinas qui déteste les poulets et Garmendia l'intermédiaire, les dialogues de ces papys nous font sourire et nous émeuvent à la fois entre les citations des penseurs de la pensée extrême-gauche et leurs querelles de militants aux aspirations différentes. Viennent se greffer le couple coupable de la mort du Spécialiste et un duo de flics loin des clichés, qui eux aussi nous prennent aux tripes.

J'ai passé un excellent moment sur un sujet difficile et pourtant je n'ai fait que rire, sourire ou penser avec tendresse à ces personnages. Je vous invite à découvrir ce livre sans plus attendre.

 

 

Walpurgis

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article