Shannara, tome 1 : L'épée de Shannara de Terry Brooks

Publié le par Walpurgis

Littérature fantasy4165Z42DJZL__SS500_.jpg

 

Format poche

Traducteur : Rosalie Guillaume

Edition : J’ai lu

Collection : fantasy

Date de parution : 2005

Nombre de pages : 735 pages

 

SERIE ABANDONNEE

 

 

 

Shea et Flick Ohmsford vivent tranquillement à Valombre jusqu’à l’arrivée d’un être étrange, Allanon. Shea, frère adoptif de Flick et demi-elfe, fait partie de la lignée de Shannara et doit fuir le Roi Sorcier qui est réapparu après des siècles de paix. En effet, Shea est le seul qui puisse battre cet ennemi puissant.

 

Vous lisez ce rapide résumé et déjà pour certains cela saute aux yeux ! Ne serait-ce pas proche du Seigneur des Anneaux ? Et en effet, c’est le cas.

Ce livre est très largement inspiré du livre de Tolkien. Toutefois, s’il est fortement inspiré par le maître de la fantasy, Terry Brooks a développé des différences dans son œuvre. L’histoire prend place après les Grandes Guerres qui ont causé un accident nucléaire d’où la disparition de l’humanité. Celle-ci a ensuite mutée en plusieurs races : les hommes, les nains, les elfes, les gnomes… La technologie a donc disparue, remplacée par la magie. Le contexte se situe donc dans l’équivalent d’un monde médiéval.

Mis à part cette différence majeure, il faut avouer que le parallèle avec Le Seigneur des Anneaux est assez saisissant. Le Roi-Sorcier Brona fait tout de suite penser à Sauron, même corps physique disparu, même aura maléfique, même armée dévouée et seul un objet peut les détruire, ici c’est l’Epée de Shannara qui fait office d’Anneau. On retrouve les équivalences de Frodon et Sam en Shea et Flick, Allanon serait Gandalf… Enfin passons sur ce point et penchons-nous véritablement sur les personnages.

Shea, demi-elfe, et son frère adoptif Flick sont des individus ordinaires qui se retrouvent propulsés au milieu d’une lutte qu’ils ne comprennent pas. Allanon, qui les prévient du danger, est loin d’être un personnage sympathique. Impressionnant de noirceur, il est connu comme historien et druide. Certains le soupçonnant d’être maléfique. Shea et Flick sont vite rejoints par un ami, Menion de Leah, prince d’un petit royaume, aventurier à ses heures. On comprend de suite que les héros sont vite dépassés par les évènements surtout à cause de l’absence rapide d’Allanon. Au fil de l’histoire, un nain, Hendel, et deux elfes, Durin et Dayel et un prince, Balinor de Callahorn, complètent le groupe. Dans une deuxième partie du roman où le groupe est dispersé, de nouveaux personnages importants font leur apparition : Panamon Creel, un voleur, et Keltset, un troll. Du côté des méchants, mis à part Brona, on retrouve les Porteurs du Crâne mais aussi Stenmin, conseiller de Palance de Callahorn, frère de Balinor. Quant aux troupes de Brona, elles sont surtout composées de trolls et de gnomes.

Au niveau du récit, la construction ressemble à vous savez quoi. La progression du groupe se fait entre différents paysages afin d’atteindre Paranor, la cité des Druides afin de récupérer l’Epée de Shannara. Le groupe sera obligé de se disperser puisque les différents royaumes doivent être prévenus de la menace maléfique. On pourra noter que les femmes ne font pas d’apparition mis à part le personnage de Shirl, quasi inexistant.

L’histoire est donc loin d’être intéressante si on a lu Le Seigneur des Anneaux, j’ai éprouvé une grande lassitude à le lire même si la deuxième partie du roman accentue les différences. Je ne me suis pas attachée aux personnages, beaucoup moins complexes que chez Tolkien. Cet ouvrage est comme un résumé des trois tomes du Seigneur des Anneaux mais n’a pas son panache, sa complexité, sa poésie et son lyrisme. Toutefois, ce premier tome fait partie d’une trilogie dont la suite semble se détacher de Tolkien.

 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Aymeline 25/06/2011 18:39


Je suis en train de lire un livre de Terry Brooks "Royaume magique à vendre" et je me fais la même réflexion au sujet des personnages qui ne sont pas assez attachants à mon goût. Il y a pourtant de
bonnes idées c'est dommage. Je ne connais pas le livre dont tu parles, si je le trouve en bibliothèque pourquoi pas, sinon je m'en dispenserais je crois.


Walpurgis 25/06/2011 22:55



Pour ma part, je ne connais pas celui que tu lis mais en effet l'Epée de Shannara est dispensable selon moi, de meilleurs livres fabtasy sont à lire !