L'Assassin Royal, tome 4 : le Poison de la vengeance de Robin Hobb

Publié le par Walpurgis

Littérature fantasyLe-poison-de-la-vengeance---l-Assassin-Royal-4---Robin-Hob.jpeg

 

 

Format poche

Traducteur : Arnaud Mousnier-Lompré

Edition : France Loisirs

Collection : Piment

Date de parution : 2000

Première date de parution : 1997

ISBN : 2744140848

Nombre de pages : 414 pages

 

 

Lu dans le cadre du challengelivraddict2011moyen

 

 

 

Revenu, Fitz, avec l’aide de Burrich et Umbre, essaye de redevenir un homme. Son apprentissage est difficile mais il progresse jusqu’à un soir fatal où Fitz se dispute avec ses deux amis. Seul Œil-de-Nuit va rester près de lui afin de l’aider dans son objectif : tuer Royal.

 

   

Après la fin spectaculaire du tome 3, vient donc ce très prometteur Le Poison de la vengeance.

La rééducation de Fitz est un long cheminement pour le jeune homme qui déplore sa vie animale, il sait qu’il ne peut plus être Fitz Chevalerie mais pour conduire à bien sa vengeance, il sait qu’il doit être humain. Œil-de-Nuit reste proche de lui, leur intimité est à son apogée. Si leur relation m’a beaucoup touché, ce sont les pensées torturées de Fitz qui m’ont le plus touché jusqu’à son toucher d’Art avec Molly et là quelle révélation ! Fitz va connaître une solitude plus grande encore pour sa quête de vengeance, complètement obsédé par Royal, il part en mission pour lui-même. Sa quête semble difficile et on tremble pour Fitz car tout ne semble à tenir qu’à un fil. L’évolution des personnages m’a beaucoup plu même si ce tome tourne surtout autour de Fitz. Le Vif est aussi très présent et on apprend de nouvelles choses importantes dessus, j’espère en savoir plus dans les prochains tomes.

Le récit est très agréable et l’écriture de Robin Hobb est un bonheur sans nom. Et quel travail sur les personnages ! Je ne m’en lasse pas ! Dans ce volume, on découvre une autre partie des Six-Duchés : ceux de l’intérieur et là encore, on imagine parfaitement comment cela est, tellement les descriptions plantent à merveille le décor.

Je crois que vous l’avez clairement compris, je suis toujours aussi fan ! Je suis déjà prête à poursuivre l’aventure avec Fitz.

 

Walpurgis

 

Dans cet opus on y retrouve un Fitz désemparé dans son corps d’homme, il est déchiré entre rester un loup ou revenir à lui. Ce passage est particulièrement émouvant, tout comme les dialogues qui en découlent avec Burrich et Umbre. Fitz est enfin libre mais à quel prix, car tout le monde le pense mort et il est désormais seul, réellement seul. Enfin pas vraiment car Œil de Nuit est là et leur lien n’en devient que plus fort.

Ce tome nous en livre plus sur Le vif notamment avec Rohl et Fragon des vifiers qui accepte le vif et le nomme le lignage. Cependant on aimerait en connaître bien d’avantage encore sur cette magie.

Ces personnages ainsi que la menestrelle Astérie m’ont beaucoup plu, car hormis ces derniers il faut dire que les nouvelles rencontres sont rares. Et les nouvelles des anciens amis de Castelcerf sont peu nombreuses également, nous en apprenons juste un peu sur Patience, Vérité et surtout sur Molly. Je dois dire que pour cette dernière un événement la concernant m’a vraiment touché. Quant à la vengeance de Fitz envers Royal et bien je vous laisse lire !

 

Lu dans le cadre du big challenge 2011.

Wolna

 

 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Luna 24/07/2015 09:46

J'ai redécouvert avec plaisir ce tome que je n'avais pas relu depuis un petit moment : c'est fou comment j'avais pu oublier autant de petits détails qui font la différence ! Une saga à découvrir !

Walpurgis 24/07/2015 11:50

Un très bon tome très touchant ! Et cette saga à tant à offrir.