Histoires extraordinaires d'Edgar Allan Poe

Publié le par Walpurgis

Recueil de nouvelles poe.jpg

 

Format poche

Traducteur : Charles Baudelaire

Edition : Gallimard

Collection : Folio

Date de parution : 1973

Date de parution originale :1832-1841

ISBN : 2070363104

Nombre de pages : 370 pages

 

 

Par le biais de 13 histoires, on découvre les différents talents littéraires d'Edgar Allan Poe.

 

Les voici :

-Double assassinat dans la rue Morgue

-La lettre volée

-Le scarabée d'or

-Le canard au ballon

-Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaall

-Manuscrit trouvé dans une bouteille

-Une descente dans le Maelstrom

-La vérité sur le cas de M. Valdemar

-Révélation magnétique

-Les souvenirs de M. Auguste Bedloe

-Morella

-Ligeia

-Metzengerstein

 

Il est des auteurs que j'aime passionnément et Edgar Allan Poe en fait partie. Malgré cet amour, je suis loin de tout apprécier dans son oeuvre et cela a été le cas à la lecture de ce recueil concocté par Charles Baudelaire (que j'adore aussi).

On commence par deux aventures policières rondement menées avec comme héros Dupin, enquêteur hors pair. J'avais déjà lu ces nouvelles il a longtemps et je ne m'en rappelais que vaguement et c'est donc avec attention que j'ai lu ces deux histoires dont Double assassinat dans la rue Morgue a ma préférence grâce à un dénouement surprenant.

Pour Le Scarabée d'or (déjà lu aussi il y a quelques années) , j'aime beaucoup l'atmosphère tissée par Poe avec des lieux sinistres et désertiques. Là encore, on croit plongé dans du fantastique alors que les explications restent concrètes. La folie guette certains protagonistes et pourtant ils sont moins fous qu'on ne pourrait le croire.

Pour les deux récits suivants qui ont attrait au ballon et aux découvertes du vol par les hommes, je n'ai pas du tout accroché. Là, je me suis noyée dans les explications techniques et j'avais hâte de les terminer toutes deux. Je pense manquer un peu de sensibilité par rapport à ce thème de la découverte du vol en ballon et des exploits survenus par la suite. Bien sûr dans l'histoire concerant Hans Pfaall, Poe nous emmène dans le merveilleux de l'espace jusqu'à la lune mais cela n'a pas suffi à me plaire.

Toutes les autres histopires m'ont bien plu. Que ce soit la navigation d'un bâteau fantôme, la force de la nature du Maelstrom ou arriver à faire parler des morts récents, la réincarnation, l'étrangeté est le maître mot de Poe. Là, nous sommes désormais dans le plus pur domaine fantastique mais toujours avec ce côté scientifique cher à Poe qui nous fait rendre les choses palpables. L'atmosphère est toujours sinistre et lourde et les héros la ressentent comme telle et c'est avec curiosité mais aussi un peu apeuré que l'on assiste aux prodiges écrits par Poe.

Un recueil inégal mais qui montre la palette de talents littéraires de l'auteur américain avec qui on passe un bon moment de lecture.

 

Walpurgis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article