Le Treizième conte de Diane Setterfield

Publié le par Walpurgis


Littérature anglo-saxonne du XXIe siècle2810026724.jpg

 

Format : Grand format
Traducteurs : Jean et Claude Demanuelli
Editeur : France Loisirs
Date de parution : 2008

Date de parution originale : 2006

ISBN : 2259205445
Nombre de pages : 581 pages
Prix : 22 euros

 

 

Lecture commune du 28 novembre 2012 avec Kincaid40, Reveline, Stellade, Vivi Potter, June, Cendre_Mge, Licorne, PetitePom, Choulie et notre organisatrice Angelebb.

 

 


Résumé de l'éditeur :

C'est à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets, que Vida Winter, auteur de best-seller vivant à l' écart du monde, convie sa jeune biographe, Margaret Lea. A travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres, et toutes plus ou moins sorties de son imagination, Vida s' est inventé plusieurs vies.
De mystérieuses soeurs jumelles au destin funeste, un château délabré qu' on dit hanté et maudit par d' inconsolables deuils qui ont viré à la folie, une demeure détruite par un mystérieux incendie, de faux fantômes, de vrais cadavres, des secrets de famille plutôt glauques, des amours interdits, des naissances cachées tardivement révélées, des mensonges et des confessions...c' est à une véritable enquête que Margaret va devoir se livrer pour démêler, dans le récit de Vida le vrai de l' imaginaire.

 

 

Depuis le temps que Wolna me parlait de ce livre, il fallait bien un jour me jeter à l'eau ! C'est fait désormais grâce à une LC organisée par Angelebb.

La couverture est une invitation à la rêverie avec ses gros livres anciens emplilés et ce ruban en relief. J'ouvre le roman et oups petit choc, je ne plonge pas tout de suite dans l'histoire. Après tous les éloges entendus, je suis un peu déçue, un risque que l'on connaît n'est-ce pas ? Il faudra attendre que Margaret  rencontre Vida Winter pour que l'histoire me happe complètement et que j'embarque pour un voyage dans une campagne isolée où les secrets s'amoncellent au sein de la famille Angelfield. Folie, inceste, morts violentes et des jumelles mystérieuses, Diane Setterfield m'a emmené dans un mystère passionnant avec des bouleversements surprenants. L'amour des livres transparaît et je ne pouvais qu'adhérer au culte de Jane Eyre que j'adore tout autant que Vida Winter. Ce voyage entre passé et présent, imaginaire et réel ne font que nous troubler et c'est avec avidité que l'on souhaite percer le mystère.

Les personnages m'ont conquise même si Margaret me glaçait au départ mais son secret sur sa jumelle m'a énormément touché surtout ce vide qui la broie. Vida Winter semble n'être qu'une vieille femme excentrique et capricieuse, son récit nous montre toutes ses blessures et on apprend à l'aimer tout comme Margaret.

J'ai frôlé le coup de coeur mais le début un peu lent m'en a empêché. J'ai aimé découvrir ce livre et je comprends d'autant mieux son succès.

 

 

Walpurgis

 

 

 

Avis de Wolna (le 18/08/2009) :

 

Mon coup de coeur pour ce livre a commencé dès que mes yeux se sont posés sur la couverture. Cette accumulation de romans anciens, reliés ne pouvait que m'  intriguer. Il en a été de même pour le résumé. Quand au titre, il a révélé toute l' étendue de sa force, qu' au fil des pages. 
Les mots de Diane Setterfield, déploient leurs charmes dès le début, avec la fameuse lettre de Vida Winter. Et on se surprend à poursuivre le voyage avec l' héroïne Margaret. Tout comme elle on s' interroge, on doute, on écoute, on enquête ...on espère faire la part entre la réalité et l' imaginaire de la vie de Vida Winter.
Certaines phrases de cette dernière, ne prennent sens qu' à la fin du roman pour mieux nous surprendre. Les personnages sont humains et touchants, avec leurs forces mais aussi avec leurs fragilités.
Les deux histoires croisées de Vida Winter et  Margaret Léa, l' affrontement entre le présent et les souvenirs du passé, le subtil mélange de la réalité et de l' imaginaire ne peuvent que vous ensorceler et vous captiver.
Ce premier roman de Diane Setterfield, est également un merveilleux hommage à la littérature anglaise du XIX° siècle.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Arieste 02/12/2012 23:14

j'avais déjà très envie de le lire mais tu me comfortes dans cette idée :)

Walpurgis 03/12/2012 11:01



Je t'invites expressément à le faire ! C'est une magnifique histoire.



MagicEtincelle 30/11/2012 18:02

C'est vrai que la couverture donne envie.
"Folie, inceste, morts violentes et des jumelles mystérieuses, Diane Setterfield m'a emmené dans un mystère passionnant avec des bouleversements surprenants"
Très bon résumé, je n'aurais pas dit mieux. Ca été un coup de coeur pour moi même, si comme toi, au tout début j'ai pas accroché plus que ca. Mais dès qu'on parle d'un treizième conte qui n'a
jamais existé, j'ai voulu savoir el fin mot d l 'histoire :)

Walpurgis 30/11/2012 20:06



Et bien MagicEtincelle, je te remercie de ton mot sympathique.


Ce fameux 13e conte nous emmène loin dans le livre en effet, on est vite happé par cette histoire tragique et passionnante. En tout cas, cela me rassure de voir que plusieurs personnes tiquent
sur le début, je croyais trop attendre de ce livre au commencement.



Jerry 29/11/2012 16:00

Moi il me tarde de pouvoir le lire, Wolna m'a vraiment donné envie, et vos chroniques encore plus les filles lol.

Walpurgis 30/11/2012 08:54



Incontournable !!! Faut que Wolna te l'envoie ;-)



Entre Les Pages 29/11/2012 11:25

Depuis le temps que j'entends parler de ce livre! Il faudra que je m'y mette un jour!

Walpurgis 30/11/2012 08:55



Je te le conseille fortement, c'est un très beau livre sur la passion des livres mais aussi sur les personnes.



angelebb 29/11/2012 11:18

Pas de coup de coeur pour moi aussi mais une lecture fort appréciable! Son charme et son écriture sont tout simplement magnifique! Pour l'instant tous les avis sont unanimes et je n'en ai pas
rencontré de négatifs! Merci d'avoir participé!

Walpurgis 30/11/2012 08:56



Merci d'avoir organisé et non pas d'avis négatif. Mais l'univers est d'un charme immense et on est vite happé par l'histoire.