Le grand saut de Francis Dolmani

Publié le par Walpurgis

Recueil de nouvelles

PDF

Edition : Librinova

Date de parution : 2020

Nombre de pages : 89

Absurde et humour noir sont au menu de ces six nouvelles où la mort rôde nonchalamment… Le Grand Saut met en scène des personnages a priori antagonistes, bien décidés à mettre fin à leurs jours. Oniriques ou désabusés, loufoques ou tragiques, réalistes ou décalés, six récits à dévorer sans modération.

Merci à l'auteur de m'avoir envoyé son recueil de nouvelles.

Avec ce recueil de nouvelles, Francis Dolmani nous emmène sur le chemin de l'humour noir et de l'absurde. Sur un ton décalé mais avec un talent assuré pour décrire de merveilleux paysages, l'auteur nous présente quatre épisodes consacrés à la mort et particulièrement au suicide.

Sur un schéma répétitif et pourtant jamais ennuyant, il nous met en scène des duos masculins qui veulent mettre fin à leurs jours dans des sites connus pour cela (falaises d'Etretat, pont du Gard...). A priori le sujet ne prête pas à rire mais c'est sans compter sur l'humour grinçant et les dialogues absurdes qui se développent entre les personnages. Et si parfois les choses finissent bien, le destin s'en mêle pour mettre une pointe d'ironie dans le récit.

Les deux récits suivants sont différents de par leur thème mais gardent le même sarcasme et la même dose d'absurdité. Sauvetage en mer narre l'histoire d'une famille bourgeoise sur un radeau de survie en pleine Méditerranée. Ils seront rejoints par un duo de sauveteurs bras cassés. Une nouvelle délicieuse qui se moque des faux aventuriers. 

Quant à la dernière histoire intitulée La route d'Aurora, elle appartient au genre dystopique. Après une catastrophe qui a laissé un monde ravagé et violent, une communauté s'est formée dans un quartier de banlieue. Les identités ont laissé place à des noms évoquant la fonction des gens et les regroupent en deux parties distinctes : les utiles et les inutiles (les vieux, les enfants/ados). Au sein de cette communauté, la Fille rêve de liberté et de découvrir le monde mais les autres la dissuadent de partir car les cannibales vivent au-delà de leurs murs protecteurs. En initiant la Fille à une autre vie possible via la rencontre avec deux groupes de personnes différentes : des miliciens et des baladins, l'auteur démontre comment la peur de l'autre et de l'inconnu peut déboucher sur des tragédies. Francis Dolmani ne se départit jamais du ton comique et absurde qui donne un ton corrosif à son histoire mais la fin, véritable éloge de la liberté ne peut que vous toucher.

Si vous aimez l'absurde et l'humour noir, ce recueil de nouvelles vous ravira. Toujours drôle, souvent grinçant parfois tragique, l'auteur nous offre des histoires réussies et originales.

Publié dans Recueil de nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article