La Chute de Gondolin de J.R.R. Tolkien

Publié le par Walpurgis

Conte fantasy

Grand format

Traduction : Adam Tolkien

Illustrations : Alan Lee

Edition : Christian Bourgeois

Date de parution : 2019

Nombre de pages : 288

Suivez Tuor dans les sentiers dérobés de la cité de Gondolin, construite par les Elfes pour échapper au dieu Morgoth, alors que leur aveuglement orgueilleux et la trahison de Meglin menacent de la détruire. Lorsque Morgoth lancera ses armées menées par des dragons et des Balrogs, le dernier espoir tiendra peut-être à l'enfant né de Tuor et de l'Elfe Idril.
Illustré par Alan Lee, ce livre contient des versions successives de l'histoire de Gondolin présentées par Christopher Tolkien : découvrez le monde de la Terre du Milieu avant Le Seigneur des Anneauc et Le Hobbit, d'une richesse que Le Silmarillion ne nous fait qu'entrevoir. Ce volume contient 8 illustrations originales en couleurs d'Alan Lee, artiste acclamé pour ses représentations du Seigneur des Anneaux et des Enfants de Húrin.

Cet ouvrage présenté par Christopher Tolkien a pour sujet La chute de Gondolin. Cet événement est connu des fans notamment des lecteurs du Silmarillion. Ce livre est aussi le dernier qu'a terminé Christopher Tolkien qui nous a quitté le 16 janvier 2020.

La chute de Gondolin est un récit qui marque la fin du Premier Âge et qui assied le triomphe absolu de Morgoth. L'écriture de cette histoire a débuté vers 1916-1917 et a subi maints remaniements jusqu'à une version finale plus aboutie mais non achevée en 1951. C'est donc sur plus de 30 ans que Tolkien a conçu et consolidé l'histoire de Tuor et de la chute du dernier bastion elfe. Pour son analyse des différentes versions du conte, Christopher Tolkien s'appuie sur des écrits de différentes périodes où les changements sont parfois infimes. Il est assez fascinant de voir le travail de fourmi effectué, les changements d'intrigues ou de filiation pour donner une cohérence à l'oeuvre gigantesque qu'est l'univers de Tolkien.

Le livre s'ouvre sur un prologue où est narré la création du monde et la rébellion de Morgoth. S'ensuit l'influence néfaste de ce dernier qui sème la discorde entre les différents clans elfiques et s'empare des trois Silmarils. Le récit se termine par un poème en vers allitératifs où Fëanor et ses fils prêtent serment de reprendre les pierres à Morgoth.

La deuxième partie est Le conte de la chute de Gondolin. S'il n'est pas le texte le plus abouti stylistiquement parlant, c'est un texte terminé. L'histoire raconte la quête de Tuor pour chercher la cité cachée de Gondolin, dernier bastion des Noldoli contre Morgoth. Inspiré par le Valar Ulmo, il va durant des années chercher le chemin secret qui peut conduire à la cité afin d'alerter Turgon son roi des dangers qui la guettent. Malgré les avertissements, la traîtrise aura bien lieu et fera tomber Gondolin. Les survivants partiront par la Mer après une année d'errance et deviendront les Lothlim.

Christopher Tolkien présente ensuite des textes antérieurs ou ultérieurs : le texte originel, Turlin et les exilés de Gondolin, l'histoire dans l'esquisse de la mythologie (une des versions du Silmarillion), le Quenta Noldorinwa et la dernière version. Le travail sur le texte de Turlin (autre forme de Tuor) est essentiellement basé sur la filiation du héros et de ses origines. Ce travail sera poursuivi dans l'esquisse de la mythologie où Tuor devient fils de Huor et donc cousin de Turin Turambar. Cette version de 1926 diffère sur une Gondolin complètement fermée à l'extérieur et où l'influence du traître Meglin est vivace depuis des années. En 1930 avec le Quenta Noldorinwa, Bronwë (autre forme de Voronwë) devient le compagnon de voyage de Tuor.

C'est en 1951 que la dernière version est écrite. On sent le style beaucoup plus travaillé mais malheureusement le récit se termine lorsque Tuor arrive à Gondolin. De nouveaux éléments sont introduits avec la découverte des ruines du Vinyamar (ancien royaume de Turgon) et l'arrivée de Voronwë annoncée par Ulmo. Ce dernier texte possède en réalité des connexions avec des contes apparus dans Le Silmarillion ou Les Annales grises.

Le projet d'écrire le destin d'Eärendel, fils de Tuor a été envisagé mais n'aura finalement pas été fait. Ce n'est qu'en conclusion de l'esquisse de la mythologie que l'histoire de ce dernier et de son épouse Elwing nous est narrée. Une autre version légèrement changeante sera écrite dans l'évolution des différentes formes du Silmarillion.

Ce livre est donc avant tout un regroupement de différentes versions d'une histoire analysée par Christopher Tolkien. Le travail de révision de Tolkien est très bien commenté et organisé par son fils. Le texte reste accessible et on prend plaisir à découvrir tout le processus créatif. Il faut toutefois garder en tête que ce livre est conçu pour des gens qui connaissent déjà une partie de l'oeuvre de Tolkien car il se sentira irrémédiablement perdu si ce n'est pas le cas.

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article