Le fait du prince d'Amélie Nothomb

Publié le par Walpurgis

Roman contemporain

Format poche

Edition : Le livre de poche

Date de parution : 2010

Nombre de pages : 145

Il y a un instant, entre la quinzième et la seizième gorgée de champagne, où tout homme est un aristocrate.

Six ans après ma dernière lecture de cette auteure, le hasard m'a mis entre les mains Le fait du prince avec sa couverture kitchissime assumée. La lecture de la quatrième de couverture ne nous donne pas trop d'indications alors c'est dans l'inconnu total que je plonge.

Baptiste Bordenave est un Monsieur Tout le monde. Un beau jour, un homme demande qu'on le dépanne d'un coup de fil et alors qu'il utilise le téléphone fixe de Baptiste s'écroule mort. Influencé par une conversation qui s'est déroulée la veille, Baptiste n'appelle ni la police ni les secours mais décide d'usurper l'identité du défunt vu sa ressemblance avec lui. S'ensuivent des situations absurdes entourées de mystère où Olaf Sildur (nouvelle identité de Baptiste) assume toutes les audaces comme s'il était véritablement Olaf. Et si le roman se lit très bien et bien je n'y ai pas trouvé particulièrement d'intérêt. Le changement d'identité a été bien mieux traité dans d'autres romans puis l'histoire se veut tellement rocambolesque que l'on n'y croit pas du tout (l'objectif n'est clairement pas là) mais en plus n'apporte pas vraiment de plaisir. 

Une fois le livre fermé, je n'ai ressenti qu'une indifférence totale. Clairement je n'ai pas détesté mais je n'ai pas aimé non plus. Deux romans de l'auteure m'attendent dans ma PAL, je verrai si j'adhère plus.

 

Publié dans Contemporain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article