Kushiel, tome 1 : la marque de Jacqueline Carey

Publié le par Walpurgis

Roman fantasy

Format poche

Traduction : Frédéric Le Berre

Edition : France Loisirs

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 1151

Phèdre Nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant.
Habitant désormais la demeure d'un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l'histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout...
les arts du plaisir. Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d'elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes. Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque. Or, lorsqu'elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d'Ange, elle n'a d'autre choix que de passer à l'action.
Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d'embûches, qu'il lui faudra mener jusqu'au bout pour sauver son peuple.

Kushiel c'est avant tout Terre d'Ange, terre bénie d'Elua, le dieu des d'Angelins dont la famille royale descend. Un environnement riche, baigné de religion où l'auteure montre un faste digne de la Renaissance mêlée de Grèce antique ou de l'empire romain. Les autres royaumes sont fortement inspirés du monde celte, des vikings ou encore les républiques maritimes italiennes. Les cultures et les religions sont mélangées avec brio. Bien que familières, l'auteure a su mêler avec originalité pour créer un monde plus vrai que nature. Bien que subtile, la touche fantasy apparaît au fil du récit avec comme point d'orgue, le maître du Détroit.

Evidemment avec un univers si riche, l'auteure prend son temps pour présenter son monde et son héroïne Phèdre. Un rythme plutôt lent que j'ai vraiment apprécié et qui m'a donné envie de découvrir toute la richesse développée par Jacqueline Carey. Le récit mené par Phèdre elle-même commence par ses années d'enfance où elle est formée à la Cour de Nuit, 13 maisons de plaisir représentées par un dieu. Si Phèdre est formée dans l'une d'elle, le signe du dieu Kushiel qui se trouve dans son oeil la mènera rapidement chez un noble, Delaunay, qui l'adoptera et la formera en vue d'espionner la noblesse d'angeline.

Et rapidement, l'action devient plus présente avec des personnages secondaires qui se révèlent passionnants et marquants. Delaunay est sans doute le plus intrigant, ses buts restent mystérieux tout comme son passé. Mais tous nous marquent à leur manière : Alcuin, Hyacinthe, Joscelin, l'amiral Rousse ou la ténébreuse Mélisande Shahrizai. Et encore, ils sont nombreux ces personnages à nous plaire ou à nous déplaire. Tout comme l'environnement, ils représentent la richesse du monde créé par Jacqueline Carey. Même si certains ne font que passer, ils nous laissent entrevoir toutes les possibilités qu'ils peuvent apporter au récit.

Un récit tortueux dû notamment aux nombreux complots qui parsèment l'histoire. L'intrigue se révèle terriblement complexe notamment à cause du nombre de protagonistes mais le récit se veut passionnant. La réussite tient aussi à l'écriture de Carey qui reste claire et précise. jamais le lecteur ne se retrouve complètement perdu. L'action s'amplifie entre voyages, emprisonnements, combats et autres manipulations. Il est alors évident que l'on ne lâchera pas le livre même si j'avoue que vers le final, ce trop plein commençait à me lasser. 

Une autre force du récit est que tout reste subtile. Scènes de combat ou de sexe, le vocabulaire est explicite mais ne tombe pas dans des travers d'horreur ou de pornographie. Tout reste beau comme le veut la tradition d'angeline, poétique voire élégant. Tout est fait pour qu'on comprenne la nature d'anguissette de Phèdre à travers une sensualité et une réalité crue.

Kushiel est donc un roman fantasy avec un univers original inspiré fortement de notre Histoire. L'action pleine de complots est captivante et les personnages charismatiques vous donneront envie de tourner les pages. Une bonne surprise !

 

 

 

 

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zina 15/12/2019 09:05

J'avais tellement aimé cette série !!

Walpurgis 16/12/2019 07:52

Je comprends, elle est tellement riche (enfin ce tome 1) je pense la continuer !

Arieste 11/12/2019 16:11

J'avoue que le pitch de base ne m'attirait pas de non plus mais comme tu n'es pas la seule à être si enthousiaste sur ce livre il faudra que je me laisse tenter :)

Walpurgis 12/12/2019 07:38

Ce roman est d'une très bonne qualité donc n'hésite pas !

Mypianocanta 11/12/2019 11:42

J'ai eu un gros coup de cœur pour ce roman (et ses suites) tellement j'ai eu l'impression qu'il était parfait et j'en suis ressortie avec un sentiment de plénitude littéraire (c'est rare et j'ai savouré).
Je suis un peu surprise de ta "bonne surprise" vu comment il est noté mais j'en suis aussi ravie tant je le conseille souvent.
En tout cas, très bel avis :)

Walpurgis 11/12/2019 11:45

Ma bonne surprise venait que j'avais un préjugé lié au côté sexe du livre qui est mis en avant alors que finalement ça se mélange parfaitement au récit alors que je m'attendais à un livre mêlant fantasy et roman type Harlequin car je ne suis pas réceptive à ce type de lecture.
Le monde de Jacqueline Carey est superbe et très bien travaillé en tout cas.