Agatha Raisin enquête, tome 01 : La Quiche fatale de M.C. Beaton

Publié le par Walpurgis

Roman policier

Traduction : Esther Ménévis

Ediiton : Albin Michel

Date de parution : 2016

Nombre de pages : 320

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d'une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s'ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l'arbitre de la compétition s'effondre et Agatha doit révéler l'amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l'assassin.

Humour so british en vue avec La quiche fatale qui met en scène Agatha Raisin, femme d'affaires à la retraite, qui va s'improviser enquêtrice. 

Agatha est un personnage drôle car en dehors des clous. Exubérante, capricieuse, autoritaire, on ne peut pas dire qu'elle a tout pour plaire mais le lecteur se régale d'autant plus. Elle qui ne rêve que de vivre dans les Costwolds se rend finalement compte que la campagne c'est barbant et que Londres lui manque. Malgré son cottage typique, Agatha ne sent pas acceptée alors ça sera par son  implication qu'elle réussira. Et le lecteur se régale d'autant plus que les personnages sont des caricatures d'habitants de villages anglais. Femmes d'importance hypocrites, couple de beaufs ou pasteur bien pensant, rien n'échappe à la plume ironique de M.C. Beaton.

Si l'intrigue en soi n'a rien d'original, le lecteur passe un moment savoureux à suivre les pistes d'Agatha mais surtout ses manières brutes et indiscrètes. Le petit plus, le jeune fil asiatique qui se décide à la protéger malgré le caractère de cochon de cette citadine. Une complicité sympathique qui donne une touche amusante à un livre déjà très drôle.

Le point fort est cette ambiance 100% anglaise de ce roman qui nous donne envie de boire du thé et de faire les danses de mai et les vieilles brocantes. La couverture du livre renforce cette touche so british et donne belle allure dans la bibliothèque. 

Publié dans Policier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gaëtane 02/01/2020 11:10

J,aime beaucoup cette série. As tu lu les romans de Julia Chapman qui sont dans le même genre?

Walpurgis 02/01/2020 11:58

Pas du tout mais il faut dire que ce n'est pas mon genre de prédilection !

Arieste 16/12/2019 14:22

J'avais trouvé très sympa ce tome 1 il faudrait que je lise la suite !

Walpurgis 16/12/2019 14:27

Oui c'est vraiment sympa sans prise de tête, j'emprunterai la suite à ma mère !