Shannara, la trilogie originale de Terry Brooks

Publié le par Walpurgis

Roman fantasy

Grand format

Traducteur : Rosalie Guillaume

Edition : J'ai Lu

Date de parution : 2015

Nombre de pages : 1440

Lorsque Shea Ohmsford vit pénétrer l'étranger dans l'auberge, il sentit que son destin venait de basculer. Qui aurait pu deviner qu'il était, lui, le paisible demi-elfe vivant au sein de sa famille d'adoption à Valombre, le dernier héritier de la lignée de Jerle Shannara ? Jerle, dont l'épée permit, il y a cinq cent ans de cela, de détruire le maléfique Roi-Sorcier Brona et ses hordes démoniaques. Or voilà qu'il se murmure, dans les lointaines Terres du Nord, que le Roi-Sorcier est de retour, et qu'il réunit ses armées pour déferler à nouveau sur le monde. Seul un descendant de Jerle, portant la légendaire épée de Shannara, pourrait défaire le mal. Shea acceptera-t-il cet oracle trop grand pour lui ?

Cette trilogie se compose de L'épée de Shannara, Les pierres elfiques de Shannara et L'enchantement de Shannara.

Il y a 8 ans, je lisais L'épée de Shannara de Terry Brooks et j'avais écrit mon avis sur le blog ici. Sincèrement, ma chronique se résumait à L'épée de Shannara est un ersatz du Seigneur des Anneaux, fuyez, pauvres fous ! Autant dire qu'à l'époque, mon expérience en fantasy se résumait à des lectures d'enfance ou à des films (Willow, L'histoire sans fin...) et à quelques incursions dont en 2010 la lecture de la trilogie du Seigneur des anneaux. Mais c'est vraiment en 2011 que j'ai commencé à lire beaucoup de fantasy et je crois que j'ai peut-être trop abusé plus une suffisance mal placée de ma part car désormais en 2019, j'ai envie de me planquer de honte à la vue de cet ancien avis. J'avoue qu'après avoir récupéré cette trilogie dans une boîte à lire , je ne faisais pas trop d'illusions avec un mauvais souvenir du premier tome et une série télé désastreuse. Et pourtant la lecture de ce pavé a été un enchantement et m'a replonger dans la bonne fantasy de mes débuts livresques et même si avec l'expérience j'ai pu trouver ça classique, à aucun moment je n'ai boudé mon plaisir.

 L'épée de Shannara

Une fois terminé ce premier tome, j'ai pu réalisé à quel point ma lecture de 2011 m'avait laissé une image fausse de cette saga. En vérité, je ne me rappelais de rien et j'avais l'impression de découvrir l'histoire.  Hommage au Seigneur des Anneaux, ce roman suit une trame classique d'initiation d'un personnage ordinaire qui va devenir important pour la victoire du Bien contre le Mal. 

Shea Ohmsford est un demi-elfe adopté dans une famille d'hommes de Valombre. Proche de son demi-frère Flick, il vit une existence paisible jusqu'à l'arrivée d'un mystérieux inconnu qui se révélera être Allanon, le dernier des druides. Succédant à des rumeurs inquiétantes, la venue du druide apporte son lot de mauvaises nouvelles. Brona, le roi-sorcier, est de retour malgré sa défaite des siècles auparavant et seul Shea, descendant de Jerle Shannara, est capable de brandir l'épée qui pourrait détruire cet être maléfique. Recherché, Shea s'enfuit avec Flick afin de mener à bien sa mission. Ils pourront compter sur leur ami Menion, jeune prince montagnard épris d'aventures.

On ne va pas se mentir le récit est très proche du SDA mais j'ai réellement pris du plaisir à suivre cette quête. Les personnages sont attachants, chacun évoluant au fil de la mission. D'abord jeunes hommes insouciants, les trois compagnons vont se révéler forts chacun à leur façon. Quant au druide Allanon, le mystère qui l'entoure et son immense pouvoir intrigue tout au long du récit (je dirai même de la saga) c'est un personnage dont on aimerait en savoir plus tout en sachant que ça pourrait détruire le charme qu'il a sur nous. A un point du récit, une compagnie se forme afin d'aider Shea dans sa quête. En plus des trois amis viennent s'ajouter deux frères elfes, un nain et un prince humain. Le groupe va alors vivre de terribles épreuves jusqu'à la fin du récit. Même si les personnages précités ne sont pas très creusés (mis à part Balinor, le prince) on aime suivre leurs aventures et on tremble pour eux. Ce n'est toutefois pas aussi intense que pour d'autres livres lus. Seul Balinor provoque un intérêt certain avec une histoire personnelle mise en avant qui se développe au fil de l'histoire. Vers la dernière partie, d'autres personnages apparaissent dont Kelset, un troll muet. Personnage mystérieux et attachant, il joue un rôle non négligeable en cette fin de récit.

L'univers est bien développé avec une histoire bien travaillée sur le passé des Quatre Terres. On comprend rapidement que Terry Brooks a voulu se démarquer ici de l'oeuvre maîtresse en intégrant une catastrophe nucléaire qui a provoqué un holocauste et dont les races humaines, naines, gobelines ou trolls en sont le résultat. Seuls les elfes semblent avoir une place à part, vivant cachés pendant des millénaires. Depuis, la science a laissé place à la magie et à un cercle restreint d'initiés ici incarnés par les druides. 

Finalement,  L'épée de Shannara est un bon livre à déguster pour tout fan de fantasy. Fortement inspiré du SDA et de trame classique, il reste un récit de qualité avec une histoire prenante. j'ai aimé faire cette quête avec Shea et ses compagnons et découvrir grâce à eux les Quatre-Terres.

Les pierres elfiques de Shannara

Ce second tome est celui qui a inspiré la série Les chroniques de Shannara. Personnellement, je n'avais pas du tout aimé trouvant les personnages idiots et les acteurs mauvais. Toutefois j'ai eu la surprise de découvrir que je me souvenais bien de l'histoire même si celle du livre est plus développée. 

Quelques décennies après les aventures de Shea et Flick, un autre danger s'annonce. L'Ellcrys, l'arbre sacré des elfes se meurt et une faille s'est ouverte dans les Quatre Terres laissant passer le Dagda Mor, chef des démons. Allanon réapparaît afin de décider Wil Ohmsford, petit-fils de Shea, de se lancer à la recherche d'Amber Elessedil, petite-fille du roi des elfes et protectrice de l'arbre.

Même si ce tome est nouveau, il y a peu d'originalité par rapport au premier récit. On assiste encore une fois à une quête d'initiation où Wil et Amberle avanceront pas à pas accompagnés d'acolytes qui changent au fil du récit. L'histoire reste sympathique et plutôt prenante même si on n'est guère surpris par les événements. La grande force de ce livre est de ne pas laisser le lecteur souffler mais de l'emporter dans une aventure épique avec Wil, personnage plutôt sympathique, et Amberle, assez attachante. Honnêtement, on a l'impression de lire quasiment la même histoire et que Terry Brooks a seulement changé les personnages et c'est vraiment dommage. On a beau être parti vers d'autres lieux des Quatre terres, on ne voit guère la différence. Ce deuxième tome souffre trop de sa ressemblance avec le premier opus et de le lire à la suite du premier donne une très forte impression de répétition. Alors si la lecture se fait sans ennui, on ne peut pas dire qu'on est véritablement emballé.

L'enchantement de Shannara

Cette fois-ci, le lecteur retrouve Jair et Brin, enfants de Wil Ohmsford comme héros de ce dernier tome. Doués de magie, les deux enfants voient celle-ci comme un jeu alors que leurs parents les alertent sur les conséquences. Laissés seuls, ils rencontrent Allanon qui souhaite emmener Brin avec lui pour détruire le livre du Mal, l'Illdatch. Resté à Valombre, Jair se retrouve en danger et s'enfuit pour préserver sa vie.

Plus sombre que les tomes précédents, l'enchantement de Shannara propose deux quêtes : celle de Brin dont le but est de détruire le livre et celle de Jair qui est de sauver sa soeur. Encore une fois, le schéma narratif est des plus classiques mais les épreuves rencontrées par nos héros et leurs compagnons de voyage et bien c'est une formule qui fonctionne ! Les personnages sont rapidement esquissés et le propos est surtout centré sur sa propre responsabilité quand on possède un pouvoir. Même si la surprise n'est pas là, le rythme entraînant du récit permet d'apprécier sa lecture. Toutefois, lire ces trois histoires à la suite provoque une certaine lassitude mais il faut garder en tête que Terry Brooks nous propose une fantasy classique qui reste agréable à lire. 

 

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Arieste 08/12/2019 13:31

Les boîtes à livres permettent de faire des découvertes ! Du même auteur, j'ai bien apprécié Royaume magique à vendre ! Le concept de départ est bien sympa (un homme de notre monde achète un royaume de fantasy) même si au fil des tomes ça devient plus classique. En tous cas je me note que Shanarra vaut quand même le coup d'être lu. Si je tombe dessus je le lirai :)

Walpurgis 09/12/2019 09:44

Oui franchement des fois on est surpris de trouver vraiment de belles choses dans les boîtes à lire car pas mal de personnes s'en servent comme poubelle en mettant des livres abîmés.
Je ne connais pas Royaume magique à a vendre mais le sujet peut être vraiment sympa ! Shannara mérite d'être lu rien que par son côté aventure très riche même s'il n'y a pas une grande originalité.