Les Monts du Renouveau de Nicolas Bouchard et Lionel Londeix

Publié le par Walpurgis

Roman fantastique

Grand format

Edition : La Geste

Date de parution : 2016

Nombre de pages : 320

1924 - Lénine vient de mourir. Tout paraît paisible dans la forêt vallonnée des monts d'Ambazac. Pourtant tout va basculer. Augustine a bien du mal avec Rachel, sa fille adoptive. Sur un coup de colère, celle-ci a quitté l'école du Pont Neuf à Limoges et a rejoint les monts d'Ambazac. À la recherche d'une communauté utopique aux buts mystérieux : les « Monts du Renouveau », fondée par Feofilakt Abramovitch Salentov, physicien russe transfuge de la Russie bolchevique. Là, protégés par une enceinte inviolable, des adeptes de tous pays creusent la vallée, mais pour trouver quoi ? Augustine n'est pas la seule à vouloir percer les secrets de Salentov : d'inquiétants agents russes, des physiciens dont la plus célèbre d'entre eux, Marie Curie, rôdent dans les environs. Et une violence aveugle va se déchaîner à seulement quelques dizaines de kilomètres de Limoges...

Ce roman s'inscrit dans une série ayant pour personnage principal Augustine Lourdeix, une institutrice. Pour l'avoir fait, ce tome peut se lire indépendamment des autres volumes puisque l'auteur n'hésite pas à revenir sur le personnage d'Augustine.

Je suis un peu embêtée car je n'ai pas trop aimé ce roman et pourtant il ne manque pas de qualités. Premièrement, le contexte de la révolution russe est très intéressant et le mélange fiction/réel marche bien. Deuxièmement, le côté fantastique et folklorique avec les contes russes insérés dans le récit apporte un charme indéniable à l'histoire. Troisièmement, le récit est bien mené et plutôt haletant, on tourne les pages pour connaître la suite. Mais aucun personnage n'a trouvé grâce à mes yeux et c'est ce qui m'a manqué. Les personnages restent très clichés : une ado en colère qui ne réfléchit pas, un méchant très cruel et une héroïne bien comme il faut. Ce ne sont pas les apparitions de Lenine ou de Marie Curie qui sauvent la galerie de personnages. 

Malgré tout, ce roman peut plaire car l'histoire de la fugue de Rachel dont la piste conduit à une communauté russe réfugiée dans les massifs limousins intrigue beaucoup. On devine tout un mystère autour d'une matière qu'un physicien russe s'approprie au grand désarroi de Marie Curie et qui déclenche l'avidité des bolchéviques. L'immersion de Rachel au sein de celle-ci permet aussi de voir le mécanisme qu'utilisent des adeptes pour attirer des personnes naïves. Les thématiques abordées sont donc intéressantes mais ce livre me paraît plus approprié pour des ados même si certaines scènes sont violentes.

Autre fausse note, pas mal de fautes émaillent le texte et au moins une fois un nom n'était pas utilisé à bon escient, vraiment dommage ! Quelques illustrations accompagnent le texte, je ne suis pas fan du style personnellement. C'est donc un roman original qui est proposé ici malgré des personnages qui manquent de charisme d'où un intérêt émoussé pour l'histoire. Reste un récit plutôt prenant avec une bonne intrigue.

 

 

Publié dans Fantastique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article