Le Maître du Haut Château de Philip K. Dick

Publié le par Walpurgis

Roman SF

Format poche

Traducteur : Michelle Charrier

Edition : J'ai Lu

Date de parution : 2013

Nombre de pages : 336

En 1947 avait eu lieu la capitulation des alliés devant les forces de l'axe. Cependant que Hitler avait imposé la tyrannie nazie â l'est des Etats-Unis, l'ouest avait été attribué aux japonais. Quelques années plus tard la vie avait repris son cours normal dans la zone occupée par les nippons. Ils avaient apporté avec eux l'usage du Yi-King, le livre des transformations du célèbre oracle chinois dont l'origine se perd dans la nuit des temps. Pourtant, dans cette nouvelle civilisation une rumeur étrange vint à circuler. Un homme vivant dans un haut château, un écrivain de science-fiction, aurait écrit un ouvrage racontant la victoire des alliés en 1945...

Dans cette uchronie, l'auteur trace le destin de plusieurs personnages  dont les tenants et les aboutissants les lient. L'histoire se passe aux Etats-Unis surtout dans l'ouest occupé par les japonais. Quelques chapitres se passent dans les Rocheuses, état neutre qui sert de zone tampon et on apprend que l'est est occupé par l'Allemagne nazie. Cette séparation du pays entre victorieux de la 2nde guerre mondiale (l'Italie semble occuper d'autres territoires) est l'occasion pour l'auteur de comparer sociologiquement les deux alliés. 

Ainsi, on découvre un occupant japonais plutôt bienveillant qui a amené avec lui une culture raffinée. Dans ses bagages, le Yi King, livre chinois millénaire, qui sert d'oracle et prend une place prépondérante dans la vie des citoyens de l'ouest. Dans cet environnement, se situent trois personnages-clés du roman : Childan, un antiquaire américain qui assouvit la passion des japonais pour les "artefacts" américains, Mr Tagomi, représentant du gouvernement de Tokyo et Frank Frink un juif qui vivote de petits boulots. Il y a également Baynes, un citoyen suédois, qui doit rencontrer Mr Tagomi pour des raisons commerciales et Juliana, ex-femme de Frank Frink partie vivre aux Rocheuses. La plupart de ces protagonistes font appel à l'oracle qui les guide sur les actions à entreprendre et chacun va croiser sur sa route un mystérieux livre : Le poids de la sauterelle. Ce livre décrit un monde où les américains et ses alliés auraient gagné la guerre (mais pas comme dans notre réalité), une mise en abyme qui questionne le lecteur, y'a-t-il plusieurs réalités ? Laquelle est véridique ? Ou le sont-elles toutes ? Questionnements qui se renforcement avec trip de Mr Tagomi qui peut prêter à confusion.

Le roman apporte aussi une question plus simple : que serait le monde si l'Axe du Mal avait gagné ? Comme dit précédemment, la société nippone est très bien décrite. Loin d'être idéale, elle semble plus pacifique que sa consœur allemande. Le racisme y est toutefois présent : les chinois sont les domestiques, les noirs survivants sont des esclaves et les américains blancs des citoyens de seconde zone. Le Reich allemand qui n'est décrit que par les dialogues de certains personnages du livre a la main mise sur les avancées technologiques, ils ont transformé l'Afrique en laboratoire des horreurs et quasiment décimé toute la population tout comme les juifs ou les communistes. Plus brutaux et cruels, le Reich est surtout secoué par les luttes intestines entre les personnages qui ont composé le cercle proche d'Hitler. D'ailleurs, possédant l'édition qui propose deux chapitres de la suite inachevée, je pense que ça m'aurait beaucoup plu d'en lire davantage.

L'histoire est plutôt lente, il ne se passe pas de grands événements. cette lenteur n'est pas dérangeante, je voulais savoir comment les choses étaient liées entre elles. L'auteur ne travaille pas sur l'uchronie en elle-même mais sur le concept de réalité et sur le destin des personnages dans celle-ci. On suit avec intérêt leur évolution qui peut paraître futile parfois (je pense à Frank Frink) mais dont le but se révèle dans le final. J'ai aimé la conclusion et vraiment je suis déçue que cette suite n'ait pas pu être finie.

 

Publié dans SF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Autant j'adore la série télé autant j'avais détesté ce roman lu avant. Qu'est-ce que je m'étais ennuyée à sa lecture ! Ceci dit, il y avait des trucs pas mal notamment ce qui touchait Tagomi et le Yi King. En revanche, je ne savais pas qu'il devait y avoir une suite. Je ne me rappelle plus l'édition que j'ai. Il faudra que je regarde quand je serai dans ma maison en France.
Répondre
W
J'aimerai beaucoup regarder la série mais comme elle n'est que sur Amazon Prime et j'ai arrêté mon abonnement, ça ne sera pas pour tout de suite.