Demain, j'arrête ! de Gilles Legardinier

Publié le par Walpurgis

Romain contemporain

Grand format

Edition : Fleuve Noir

Date de parution : 2011

Nombre de pages : 350

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Après avoir lu Complètement cramé ! je n'avais pas forcément eu l'envie de lire un autre livre de Gilles Legardinier puis j'ai eu envie de légèreté et Demain j'arrête ! me semblait approprié. On suit Julie, jeune femme active mais qui s'ennuie dans sa vie. Alors qu'un inconnu au nom un peu ridicule s'installe dans son immeuble, elle s'imagine la vie de celui-ci et décide de l'espionner. Pierre Richard dans l'âme, elle va le rencontrer véritablement en se retrouvant la main coincée dans la boîte au lettres de celui-ci. A partir de ce moment, Julie fera tout pour le rencontrer et connaître mieux cet homme qui reste secret. Dans la vraie vie, Julie serait à ranger dans les tarées, vaguement stalker.

Et ce livre m'a fait un bien fou ! Je cherchais à me vider la tête et la mission a été parfaitement remplie. J'ai beaucoup ri devant des situations cocasses et l'atmosphère du quartier de Julie a quelque chose de très réconfortant. La galerie de personnages secondaires que sont ses copines, Xavier ou encore la boulangère amène un plus tout à fait charmant et permet même d'aborder des épisodes plus sérieux et chargés d'émotion. Les petits bonheurs de cette vie collective donnent une bonne dynamique et ravit notre petit coeur qui rêverait de vivre ça au lieu de son métro-boulot-dodo.

Le personnage de Julie est plutôt savoureux mais surtout il est assez aisé de s'y identifier puisque après tout on a tous fait quelque chose de stupide pour croiser la personne qui nous plaît ou pour qu'elle nous remarque. C'est une personne enthousiaste et très appréciée qui rebondit malgré quelques atermoiements donc un personnage plutôt réaliste. Les autres personnages mis en valeur sont des femmes et on sent que l'auteur a mis beaucoup d'amour dans ses figures féminines comme s'il rendait hommage. Par contre, Ric n'est pas du tout exploité et manque d'intérêt et on aurait plus une préférence pour le gentil copain Xavier.

Bon après j'ai un peu déchanté car une fois la relation entre Ric et Julie plus ou moins lancée, j'ai trouvé que tout partait en eau de boudin et j'ai eu plus de mal à terminer ce livre. J'ai trouvé Julie horripilante et les situations moins drôles voire stupides et cucul (ou alors je n'avais plus besoin de légèreté). Toutefois, je garde un bon souvenir de ce livre car il apporte beaucoup de bien et rebooste si vous vous sentez mal.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Frankie 27/04/2019 20:17

Tu le sais puisque tu as commenté ma chronique que la romance entre Julie et Ric n'est pas ce que j'ai préféré non plus. Mais on passe un bon moment avec ce livre et ce quartier si sympa. J'ai lu aussi Ça peut pas rater de l'auteur que j'avais trouvé très sympa aussi. Il faudrait que j'en lise un autre car ce sont des livres légers et qui font du bien de temps de temps.

Walpurgis 29/04/2019 10:57

Moi j'ai lu Complètement cramé et c'était bien sympathique. Une lecture feel-good ça fait décompresser de temps en temps et ça donne le sourire ! J'essaye d'en lire quelques-uns dans l'année.