Carmen de Prosper Mérimée, illustré par Benjamin Lacombe

Publié le par Walpurgis

Beau livre

Edition: Soleil

Collection : Métamorphose

Date de parution : 2017

Nombre de pages : 176

COUP DE COEUR !!!

Carmen, sauvage et corrompue, passionnée sans tendresse, irrésistible et impitoyable fille de la nature, ne sait ni attendre quand elle désire, ni résister quand on lui plaît ; Carmen, qui craint, qui vole, qui aime et qui hait tout à la fois ; Carmen, une fine créature - belles dents mais pas de coeur -, tourne la tête d'un homme en lui jetant au nez une feuille de cassie ; Carmen est peinte de main de maître ; on ne l'aime pas, on aime rarement les héroïnes de Mérimée.

Fan absolue du texte de Mérimée depuis l'enfance que j'avais déjà chroniqué , j'étais très heureuse d'apprendre que Benjamin Lacombe allait l'illustrer. 

Le livre est magnifique comme à chaque fois qu'il est édité dans la collection Métamorphose. Dos en tissu, marque-page semblable, une couverture légèrement en relief, tout est fait pour succomber à la vénéneuse Carmen. 

Beaucoup connaissent l'histoire : un homme tombe sous le charme d'une gitane et va rencontrer un homme qui d'honnête est devenu brigand pour vivre avec elle. Une passion amoureuse qui finira mal. Benjamin Lacombe, en ouverture du livre, explique pourquoi il a choisi cette oeuvre et comment il a décidé de la traiter en gardant le texte original. Comme toujours, les annexes proposées sont intéressantes pour découvrir le travail de Mérimée.

Mais le point d'orgue du livre ce sont bien les illustrations. Elles sont divines, inquiétantes fascinantes tout comme cette gitane à la beauté sulfureuse. Benjamin Lacombe a choisi de travailler sur des particularités physiques de Carmen en l'associant à l'araignée. Pattes multiples, dentelle telle une toile, regard envoûtant, poses lascives, Carmen est l'archétype de la femme fatale presque satanique faisant écho aux propos des hommes qui la considèrent comme une sorcière. Si les couleurs chaudes sont présentes (l'histoire se passe en Andalousie) la présence ténébreuse de Carmen apporte un touche sombre à chaque fois, le danger est bien là...

Avec ce livre, Benjamin Lacombe nous prend dans sa toile et nous ensorcelle avec cette version magnifiquement illustrée. Sa reprise du classique de Mérimée est une véritable réussite !

 

Publié dans Coups de coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article