Films et séries de novembre à décembre 2018

Publié le par Walpurgis

Pour les deux derniers mois de l'année, j'ai regardé pas mal de films (pour rappel je ne parle que de ceux que je n'avais jamais vu). Quelques saisons de séries aussi dont je vais parler en premier.

Residue saison 1

C'est pendant une semaine de vacances en novembre que j'ai regardé cette série dont la saison 1 est composée de 3 épisodes. Une suite ne semble pas à l'ordre du jour.

Résumé Wikipedia : Le gouvernement cache les tenants d'une immense explosion ayant eu lieu au milieu d'une métropole anglaise futuriste. Cela incite Jennifer Preston, une photographe, à chercher la vérité, révélant de ce fait un phénomène paranormal qui hante la ville.

Mon avis : J'ai d'abord été attirée par le casting notamment les acteurs Natalia Tena et Iwan Rheon (vus dans GOT). Mais c'est surtout l'ambiance sombre et inquiétante qui m'a fasciné.

Malheureusement en 3 épisodes, il est difficile de plonger totalement dans le scénario tant le démarrage est un peu long. Et c'est au 3e épisode que cela devient intéressant avec un mystère un peu horrifique qui semble planer sur la ville et dans la zone isolée. Mais voilà, j'ai bien l'impression qu'on en saura jamais plus.

The 100 saison 5

L'histoire reprend après le Praimfraya et est la suite directe des quelques minutes de la fin de la saison 4. En effet, alors que Clarke et une petite fille tentaient de contacter Bellamy et ses comparses dans l'espace, un vaisseau de prisonniers atterrissait sur Terre.

En début de saison, on suit trois histoires parallèles, celle de Clarke qui doit faire face à l'intrusion, ceux réfugiés dans l'ancienne arche et enfin ceux enfermés dans le bunker que préside Octavia. Evidemment ce qu'on attend le plus c'est la réunion des différents protagonistes pour lutter contre les nouveaux arrivés.

Le scénario est sympa mais se répète un peu et on voit bien que l'on commence à tourner en rond malgré l'omniprésence d'Octavia en reine sanglante. La fin est très émouvante mais j'avoue avoir peur que la saison 6 soit une redite de la saison 1.

Peaky Blinders, saison 1

Depuis le temps qu'on me disait que cette série allait me plaire, j'ai profité de ma semaine de vacances en novembre pour regarder la saison 1 (malheureusement téléchargement non dispo sur Netflix pour regarder dans le train).

Bande-son, époque, casting... Tout m'a plu dans cette saison d'une série menée tambour battant. Cillian Murphy est un acteur que je trouve très charismatique même dans des petits rôles et il est parfait en tête d'affiche. C'était aussi un plaisir de retrouver Sam Neil en flic un peu bizarre et j'ai beaucoup aimé le personnage d'Arthur, plutôt touchant. Le final très marquant m'a convaincu que cette série n'allait pas s'endormir sur ses lauriers !

Black Mirror, saison 1

Encore une série que l'on me conseillait et dont je repoussais le visionnage faute de temps. Trois épisodes plus que marquants composent la première saison. Série mettant le doigt sur les dérives liées à la technologie, Black Mirror est flippante à souhait notamment par sa proximité avec notre société. Que ce soit ce premier ministre humilié, le revisionnage de ses souvenirs ou encore une télé-réalité pour soit disant une vie meilleure, on sort chamboulé de chaque épisode.

Petit point qui me plaît particulièrement, le changement de casting à chaque épisode et qui permet de reconnaître de nombreux acteurs et actrices britanniques de films ou de séries.

Les films

13 films ont été vus en cette fin d'année. Je mélange dessins animés et films, seul un film a été abandonné (le premier de cette liste) et j'ai eu deux coups de coeur.

Suicide Squad de David Ayer (abandon)

Si le scénario peut sembler alléchant : le gouvernement forme une équipe de vilains façon Les douze salopards, le traitement est bien trop long !!! Présentation plus ou moins rapide de chacun des futurs membres et enfin on les envoie au casse-pipe sauf que échaudée par ces différents portraits j'ai arrêté le visionnage avant la première mission de ces super vilains.

A part Will Smith et Margot Robbie qui sont bien mis en avant, le reste fait pâle figure. Quant à Jared Leto il ne m'a pas trop convaincu en Joker dont la présence ne sert quasiment à rien. Alors mis à part la bande-son qui est sympa, je n'ai pas assez apprécié le début du film pour avoir envie de continuer.

Les deux coups de coeur

Captain Fantastic de Matt Ross

Dans ce film touchant et poussant à la réflexion sur notre façon de vivre, Viggo Mortensen incarne un père de famille dont la femme vient de mourir. Cette famille qui vit au coeur de la nature va devoir se confronter à la civilisation pour assister à l'enterrement de la mère malgré le refus de la famille de celle-ci.

Ce film apporte une réflexion saine sur l'éducation, notre société consumériste et sur le savoir et la connaissance. Les acteurs sont justes et on se rêve à vivre dans les bois même si cela semble bien difficile car ici rien n'est idéalisé. Au fil de l'histoire, le père confronté aux proches de la famille va se questionner sur ses choix mais aussi démontrer ce qu'il a pu inculquer à ses enfants. L'histoire douce amère m'a touché en plein coeur et puis le final sur une version acoustique de Sweet Child o' Mine des Gun's & Roses m'a beaucoup plu !

Coco de Lee Unkrich et Adrian Molina

Festival de couleurs et de musique latine, Coco est l'histoire d'un petit garçon qui se rêve musicien malgré l'interdiction de sa famille. En pleine fête des morts, il va subir un sort et se retrouver de l'autre côté. Ses ancêtres seront là pour l'aider à retrouver son arrière grand-père dont il souhaite la bénédiction.

Quelle ambiance colorée et festive apporte ce film d'animation qui a enchanté beaucoup de monde. Pour le spectateur c'est une plongée féérique en plein dans une tradition mexicaine : el dia de los muertos. Loin d'être sinistre, cette tradition prône la célébration de nos ancêtres avec fleurs, nourriture et chansons, une jolie façon d'exorciser la mort. Attention Coco c'est l'arrière grand mère du petit héros qui se nomme Miguel et si vous voulez savoir pourquoi elle a autant d'importance, regardez le film !

Les films que j'ai beaucoup aimé

Le petit prince de Mark Osborne

Je suis une fan inconditionnelle du roman de Saint-Exupéry mais je n'avais pas encore regardé cette adaptation. Si l'on retrouve l'histoire du Petit prince, c'est aussi celle d'une petite fille studieuse prête à bûcher dur pour intégrer une académie et faire plaisir à sa mère. Or l'installation dans un nouveau quartier près d'un vieillard excentrique va ouvrir un monde de joie et de rêves à la petite fille qui va connaître l'histoire du petit prince grâce au vieux qui n'est autre que l'aviateur.

J'ai beaucoup aimé les parties sur le petit prince qui semblent être faites en papier mâché. Il y a une vraie poésie dans ce film qui respecte l'âme du roman. Ce qui m'a un peu gêné c'est la fin où l'on retrouve un petit prince ado...

La passion Van Gogh de Dorota Kohieta et Hugh Welchman

J'apprécie de plus en plus la peinture et l'exposition immersive de Van Gogh à la Villette m'avait émerveillé. Ce film qui a l'originalité d'être animé par les toiles peintes par Van Gogh lui-même retrace les derniers jours de la vie du peintre via une enquête d'Armand Boulin, fils du facteur d'Arles. Devant donner une lettre à Theo Van Gogh, le frère de l'artiste, il se rend à Auvers-sur-Oise après avoir su que Theo était décédé lui aussi.

Ce film est une véritable prousesse technique, l'animation des toiles est magique et les amoureux de Van Gogh adoreront y plonger. Le film prend comme axe la réputation du peintre et notamment les questions portant sur la sanité de son esprit. Différents personnages qui l'ont rencontré parlent de lui et donnent ses hypothèses sur la fin de sa vie. Une très grande réussite !

Vaïana, la légende du bout du monde de John Musker et Ron Clements

Joli conte s'appuyant sur la mythologie polynésienne, Vaïana est surtout l'histoire d'une jeune fille déterminée prête à tout pour sauver son île et son peuple. Accompagnée du demi-dieu Maui, un être plutôt égoïste mais véritable force de la nature, elle va devoir remettre le coeur de la déesse Te Fiti pour arrêter le chaos.

Si l'histoire ets bien sympathique, ce sont surtout les graphismes qui m'ont émerveillé et surtout la scène finale avec Te Fiti. C'était aussi un plaisir de découvrir la culture polynésienne, ce qui m'a donné envie d'en savoir plus. Ca fait du bien de voir que Disney se met, depuis plusieurs années, à explorer d'autres cultures.

Au revoir là-haut d'Albert Dupontel

Après le roman, il était évident de voir ce film dont l'adaptation semble avoir convaincue. Albert Dupontel aux commandes et dans le rôle titre, cela laissait présager du bon.

Albert Dupontel est excellent en Albert Maillard, il était fait pour ce rôle et je l'ai trouvé très juste. Je salue aussi la performance de Laurent Laffite qui tient parfaitement le rôle du salaud qu'est Henri d'Aulnay-Pradelle.

L'histoire est fidèle même si forcément simplifiée sous certains aspects mais l'essentiel est là. Seule la fin est un peu différente dans le traitement mais ne change pas le résultat bien qu'elle apporte un surplus d'émotion. C'était agréable de voir une adaptation bien réussie !

Les autres films

Restent les films sympas ou un peu nazes mais devant lesquels j'ai passé un bon moment.

Coexister de Fabrice Eboué

Ce film comique reprend le concept de mélange des cultures avec comme idée la création d'un groupe type Les Prêtres mais cette fois avec un prêtre, un rabbin et un imam.

Le film joue sur les préjugés, les caricatures et un côté bon enfant. Le casting est plutôt convaincant avec un Guillaume de Tonquédec parfait en prêtre catho tolérant et animé par une foi profonde, Jonathan Cohen excellent en rabbin névrosé et Ramzy Bédia en faux imam alcoolo amamteur de prostitués même si ce dernier personnage est un peu too much. Par contre Ramzy m'a étonné en chanteur proche de Rachid Taha des années 80 au début du film.

Si les gags sont un peu convenus et jouent sur les caricatures, on rit pas mal et on sourit beaucoup. Certes, on peut reprocher un manque de subtilité mais j'ai passé un bon moment.

De l'autre côté du miroir de Tim Burton

Avec Alice au pays des merveilles, ce film fait partie de mes déceptions du réalisateur américain que j'adore pourtant. Je ne sais pas si c'est l'actrice principale, le côté trop enfantin ou les décors mais je n'ai pas adhéré au film. Sans m'ennuyer, je n'ai pas non plus suivi avec grand intérêt ce film. Je préfère largement la lecture des romans de Lewis Carroll.

The Foreigner de Martin Campbell

C'est avant Noël que j'ai vu ce film chez mes parents, mon père ayant raté le début mais apprécié la suite voulait le voir en intégralité. Ce film met en scène un vieil asiatique (Jackie Chan à contre-emploi) dont la fille a été victime d'un attentat de l'IRA véritable. Inconsolable, il cherche les coupables en harcelant Liam Hennessy (Pierce Brosnan bien comme il faut) vice-premier ministre de l'Irlande du Nord.

Chacun des deux hommes va suivre sa propre enquête pour trouver les coupables mais Ngoc Minh Quan (Jackie Chan) agacé par la passivité de Liam et des flics va faire exploser une bombe et devenir plus violent...

Fim d'action sans prise de tête, The foreigner est un film agréable à regarder. Certes, le scénario sent le réchauffé mais ça passe.

Le dernier château de Rod Lurie

Ce film qui date un peu (2001) m'a surtout interpellé pour avoir comme acteur principal : Robert Redford. On y retrouve aussi James Gandolfini et Mark Ruffalo. Dans ce film, Redford incarne un général Eugène Irwin condamné par la cour martiale suite à la mort de 8 soldats. Sa sentence est de purger sa peine dans une prision militaire de haute sécurité nommé le château et dirigée par le colonel Winter (Gandolfini). Admiratif, celui-ci ne supporte pas une remarque acerbe du général et va lui mener la vie dure.

Pour le scénario original, on trouvera un autre film car celui-ci est cousu de fil blanc. Irwin, héros national, va être soutenu par les prisonniers suiteà une humiliation surmontée tout en dignité et tous vont se retourner contre le grand méchant Winter. Vient alors la mutinerie et les méthodes pour y arriver. Pas du grand cinéma mais un plaisir de voir Redford toujours aussi bel homme.

Happy Death Day de Christopher Landon

Dans le genre film d'horreur pas trop horrible, ce film se positionne bien. Une étudiante se réveille dans la chambre d'un inconnu et va vivre sa journée jusqu'à ce qu'elle soit victime d'un meurtre. Mais le lendemain, elle revit la même situation et la même fin où son meurtrier la tue. Décidée à s'en sortir, elle va tout faire pour le démasquer.

Inspiré par Un jour sans fin et les slashers, ce film sans prétention arrive à nous divertir sans trop d'efforts. L'actrice joue plutôt bien surtout que le film est assez drôle finalement. Par contre une suite est annoncée, est-ce vraiment nécessaire ?

Agents presque secrets de Rawson Marshall Thurber

Tout à fait le genre de film que je ne regarde jamais mais comme mon copain l'avait mis, c'était parti ! Déjà voir Dwayne Johnson obèse on s'en serait passé et qu'il soit en binôme avec Kevin Hart (que je n'aime pas trop) m'a achevé. On passera sur les choses ridicules notamment Dwayne Johnson fan de licornes, qui révèle au premier venu qu'il est agent secret, euh ouais !

Film loufoque mêlant action et humour lourdingue, il est réservé aux amateurs du genre autrement vous risquez de ne pas survivre à cette honte (je l'ai fait mais difficilement).

Pour terminer l'année, ce n'était pas si mal et j'ai vu de belles choses. rendez-vous en 2019 même si on y est déjà !

 

 

 

Publié dans Films-Séries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zina 13/01/2019 15:57

Peaky Blinders <3
Les 100 j'ai un peu abandonné pour l'instant. Octavia en reine sanglante ça me soulait et je trouve que la série ne se renouvelle pas assez. Je ne sais pas encore si je reprendrais

Walpurgis 18/01/2019 07:42

Je suis d'accord avec toi pour The 100 ça tourne en rond et j'ai peur que la s6 ressemble beaucoup à la 1.

Sophie 11/01/2019 19:53

J'avais tellement de choses à commenter que du coup j'en ai oublié les 3/4 !
Oh Iwan Rheon <3 Avant GOT je le connais de Misfits .Si tu ne connais pas cette série, je te la conseille vraiment, elle est géniale (faut s'arrêter aux 2 premières saisons par contre).

Ah les 100 j'avais abandonné au bout de qq épisodes :/
On a commencé aussi Peaky blinders, saison 2 terminee. J'aime bien mais pas autant qu'on me l'a vendu. Et je deteste Arthur !!!


Et j'avais eu aussi un méga coup de cœur pour Captain Fantastic. Je l'avais vu au ciné, en ressortant j'étais toute chamboulée.
Coco m'a tellement fait pleurer ????

Walpurgis 12/01/2019 09:09

Hihihi, ça arrive quand le post est un peu long !
The Misfits on m'en a parlé donc il faudrait que je m'y mette.
Pour Peaky Blinders, on m'a dit que c'était super sauf la saison 3 qui a l'air d'avoir déçu beaucoup de monde. Arthur est un peu coucouille (l'affaire avec son père) et ça m'a touché.
Captain Fantastic et Coco ce sont des films qui donnent de la bonne humeur et Captain fait réfléchir.

Frankie 11/01/2019 11:45

Octavia m'a tapé sur les nerfs dans la saison 5 de The 100. Mais j'ai hâte de voir la saison 6 !
Et ravie que tu aies commencé (et aimé) Peaky Blinders et Black Mirror.

Pour les films, Captain Fantastic a été un un coup de coeur aussi et Coco presque :) J'avais aussi beaucoup aimé Vaïana. Et Le petit prince. Et tu sais ce que j'ai pensé de Au revoir là-haut :) J'avais été voir Suicide Quad au ciné, bon c'est vrai que ce n'était pas génial. Je n'ai pas vu tes autres films.

Walpurgis 12/01/2019 09:07

Oui Octavia était un peu trop tête de mule, la saison 6 a intérêt à me convaincre car j'ai peur que ça fasse redite.
Captain Fantastic est vraiment super et le message si actuel, je le conseille dès que je le peux !