Le Passage tome 1 de Justin Cronin

Publié le par Walpurgis

Roman SF

Format poche

Edition : Pocket

Date de parution : 2013

Nombre de pages : 1265

Années 2020. Dans le Tennessee, Amy, une enfant abandonnée de six ans est recueillie dans un couvent... Dans la jungle bolivienne, l'armée américaine recherche les membres d'une expédition atteints d'un mystérieux virus... Au Texas, deux agents du FBI persuadent un condamné à mort de contribuer à une expérience scientifique gouvernementale. Lui et les autres condamnés à la peine capitale participant au projet mutent et développent une force physique extraordinaire. Les deux agents du FBI sont alors chargés d'enlever une enfant, Amy. Peu après que le virus a été inoculé à cette dernière, les mutants attaquent le centre de recherches...

Phénomène post-apocalyptique de la littérature, Le Passage est un roman-fleuve qui s'étend sur environ un siècle. Le début du roman commence dans les années 2020 avec des chapitres présentant différents protagonistes : une mission militaro-scientifique en jungle bolivienne qui tourne mal, une jeune femme qui va devenir mère célibataire d'une petite Amy et l'abandonner, un condamné à mort plein de remords et qui va accepter d'être un cobaye, un duo d'agents du FBI dont Wolfgast hanté par la mort de son enfant, l'homme de ménage d'un complexe militaire qui commence à devenir fou, une religieuse noire en plein déni post-traumatique... Autant dire que la lecture est dense et complexe avec des personnages à foison et des situations différentes. L'auteur prend son temps pour nous présenter la situation, les tenants et les aboutissants qui vont conduire à la suite du récit qui prend place approximativement 100 ans plus tard. Cette première grosse partie est énormément axée sur la psychologie des personnages et sur les décisions qu'ils vont prendre. Ces moments peuvent être tendres, violents, émouvants ou cruels et chaque pièce constitue le puzzle pour comprendre le futur. Il vaut mieux donc ne pas perdre une miette de sa lecture et prendre son temps de tout assimiler. La lecture s'accompagne de documents (mails, rapports...) qui ancrent la fiction dans la réalité. lorsque la catastrophe survient, le lecteur est dans l'attente de celle-ci et voit la propagation du virus et des viruls (êtres contaminés) par intermittence (lecture d'un journal, nouvelles par des survivants...).

Et après toutes les informations ingurgitées, Justin Cronin nous emmène donc 100 ans plus tard au sein d'une colonie. Peu de gens se souviennent de l'avant viruls mis à part les enfants évacués à l'époque et devenus vieux. Habituée à combattre le danger, cette nouvelle génération comprend vite que quelque chose évolue avec les viruls mais quoi ? Cette partie plus centrée sur l'action prend tout de même le temps de nous poser la création et les nouvelles lois qui régissent ce monde et la hiérarchie qui règne dans les colonies. Alors que tout semble perdu, Amy une petite fille se présente à leurs portes, une petite fille étrange que le lecteur reconnaîtra très bien. S'ensuit une aventure désespérée, peut-être vouée à l'échec où les différentes personnalités des colons s'affirment : Peter amoureux déçu, hanté par la disparition de son père, Liss, une guerrière née et secrète, Sarah l'infirmière dévouée, son frère Michael, surdoué des technologies... Un groupe attachant qui suit aveuglément Amy sans bien savoir pourquoi, chapitres ponctués par le journal de Sarah dont la dernière page nous laisse en pleine frustration ou comment maîtriser l'art du cliffangher.

On retiendra de ce premier tome des personnages forts, un monde post-apocalyptique bien expliqué et surtout la forte présence de la foi (religieuse ou non). Certes le roman se mérite vu le nombre de pages mais il tient toutes ses promesses. Si le sujet ne semble guère original, son traitement est plus complexe et pointu que dans d'autre oeuvres approchantes.

 

Publié dans SF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
A lire... one day :)
Répondre
W
Et oui, on a tant à lire mais cette trilogie semble indispensable à connaître (en tout cas le premier tome, à voir si ça plaît !).
F
Ah je suis contente que ce premier tome t'ait plu ! Oh là là, je me rappelle encore les émotions que j'ai eues en le lisant, les personnages attachants, le fait que l'auteur nous fasse justement attacher à des personnages au début et bam nous balancer 100 ans plus tard pour faire connaissance avec d'autres. J'ai vraiment hâte que tu lises les suites !
Répondre
W
Suites déjà achetées, j'essaierai de les lire au pire l'année prochaine ! C'ets vrai que ça m'a fait un coup de m'attacher à Wolgast notamment et bim 100 ans plus tard et mais c'est génial !