Kasane, tomes 1 et 2 de Daruma Matsuura

Publié le par Walpurgis

Manga seinen

Traducteur : Sébastien Ludmann

Edition : Ki-Oon

Date de parution : 2016

Nombre de pages : 194 et 191 p.

ATTENTION SPOILERS !!!

Kasane est une fillette au visage repoussant, presque difforme, régulièrement insultée et maltraitée par ses camarades de classe. Sa mère, actrice de premier plan célèbre pour son immense beauté, lui a laissé pour seul souvenir un tube de rouge à lèvres et une consigne mystérieuse : “Si un jour ta vie devient trop insupportable, maquille tes lèvres, approche l’objet de ta convoitise et embrasse-le.”
Quand, au bord du désespoir, Kasane s’exécute, elle fait une découverte incroyable : le rouge à lèvres légué par sa mère lui permet de s’approprier le visage de ses victimes ! À la fois malédiction et bénédiction, cet héritage va offrir à la jeune femme un avenir auquel elle n’osait rêver jusqu’alors...

C'est sur un malentendu que j'ai connu ce manga. Souhaitant lire Kasane de Gou Tanabe, mon conjoint m'a offert les deux premiers tomes de ce manga-ci. L'occasion de faire une découverte.

De la lecture de ces deux tomes, je garde un souvenir peu précis des graphismes. Ils ne sont pas aussi beaux que ceux de Bride Stories et la mangaka joue beaucoup sur le clair-obscur pour masquer le visage de Kasane. Toutefois, les traits m'ont paru agréables mais c'est véritablement l'histoire qui m'a le plus marqué.

Le scénario met en scène Kasane, jeune fille accablée par sa laideur et le souvenir d'une mère grande actrice et incroyablement belle. Son rêve le plus cher : devenir actrice mais son apparence la bloque et elle se refuse de monter sur les planches.

Le personnage a une psychologie bien fouillée. Dès le début, on sent qu'elle se met elle-même des limites confortant les critiques et les cruautés dont elle est l'objet. Le thème du harcèlement et de ses conséquences est fortement mis en avant notamment dans le tome 1 où Kasane évolue au sein d'un lycée. Kasane, loin de complètement s'apitoyer, a une forte envie de vengeance et le rouge à lèvres qu'elle a hérité de sa mère va l'aider à s'épanouir et à prendre sa revanche. On est donc loin d'une victime désespérée et Kasane devient inquiétante en mettant de côté sa moralité.

De ce fait, l'atmosphère du manga est loin d'être légère et on tourne les pages en se demandant jusqu'où la jeune fille va pousser le vice. La métamorphose du personnage lorsqu'elle se met le rouge à lèvres est assez effrayante et prend toute son ampleur dans le tome 2 lorsqu'elle se retrouve à faire un pacte avec une jolie actrice au jeu médiocre. De plus, la question de la moralité refait surface lorsque Kasane accepte d'être le double de Nina sous la houlette du mystérieux manager de sa mère.

Et si à la surface, la gloire et les paillettes pourraient venir, en arrière-plan, la situation devient plus glauque et inacaeeptable que jamais notamment lorsque l'amour et le désir entrent en jeu. En deux tomes, l'auteur arrive à questionner le lecteur sur un nombre important de sujets. On se demande jusqu'où pourrait aller Kasane pour accéder à son rêve et continuer à vivre celui-ci.

 

Au final, j'ai découvert un manga intéressant qui me donne envie de continuer à le lire. 11 tomes sont déjà disponibles à ce jour.

 

Publié dans Manga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article