Mange, prie, aime d'Elizabeth Gilbert

Publié le par Walpurgis

Roman contemporain

Format poche

Traducteur :Christine Barbaste

Edition : Le livre de poche

Date de parution : 2009

Nombre de pages : 507 pages

A trente et un ans, Elizabeth Gilbert possède tout ce dont une Américaine ambitieuse peut rêver : un mari dévoué, une belle maison, une carrière prometteuse. Elle devrait nager dans le bonheur, pourtant elle est rongée par l'angoisse, le doute, l'insatisfaction... S'ensuivent un divorce, une dépression et une liaison désastreuse qui la laissent exsangue et encore plus désemparée. Elle décide de tout plaquer pour partir seule à travers le monde. À elle de se construire la vie qu'elle s'est choisie !

En trois parties divisées elles-même en trente six paragraphes, Elizabeth Gilbert nous emmène avec elle en voyage. Mange, prie, aime c'est l'Italie, l'Inde et l'Indonésie où l'auteur va vivre une nouvelle expérience de vie pour se reconstruire après son divorce douloureux.

Ce roman peut parler à tout le monde puisque tout un chacun a voulu changer de vie que ce soit dans des moments difficiles comme une rupture, un perte de travail ou juste un moment de ras le bol. L'histoire en elle-même m'a partiellement plu. Tout le début m'a paru assez long et sans véritable intérêt sauf pour en tirer le constat que l'auteur a tout d'une drama queen. Vient la période italienne, un peu laborieuse au début mais qui devient ensuite un ode aux plaisirs de la vie et notamment de la bonne chère. C'est ensuite sur les voies de la spiritualité que nous emmène Elizabeth dans un ashram en Inde. Une expérience intéressante qui embarque loin sur la place de l'humain dans l'univers. Si vous êtes réfractaire à tout concept spirituel ou simplement sceptique, cette partie va vous paraître interminable. J'avoue que j'ai parfois décroché tellement on a l'impression que l'auteur vit dans un monde de bisounours. Enfin, on termine par l'Indonésie où l'auteur va finaliser sa quête. Réapprendre à aimer, à s'aimer tout en développant sa compassion. Encore une fois, de jolis moments mais trop dégoulinant de bons sentiments. C'est un peu le défaut de ce livre, tout sonne faux et trop facile. Sans doute l'auteur a préféré romancer son expérience mais cela est d'autant plus difficile à lire qu'elle a un style déplorable. Je passe sur l'humour qui n'est pas du tout le mien et qui a rendu pénible ma lecture dès les premières pages.

En fait, je pense que je m'attendais à quelque chose de plus léger, dans le genre développement personnel pas trop creusé. Mais c'est une erreur car tout le long du roman, une grande place est faite à la foi, à la croyance et à la quête de spiritualité. C'est un roman centré sur l'ego de l'auteur et comment elle a surpassé ce concept pour devenir la partie d'un tout universel. 

Honnêtement, je n'ai pas vraiment adhéré à ce roman et surtout le style de l'auteur m'a déplu. J'ai toutefois lu de jolis passages et des choses intéressantes. Dommage qu'il y ait trop de longueurs et que le personnage ne soit pas vraiment sympathique.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Frankie 27/12/2017 19:23

Ce n'est pas un livre qui m'attirait plus que ça mais je pensais que tu me ferais peut-être changer d'avis :) Mais ce sera non pour moi. Tout ce côté spirituel m'ennuierait et je ne lis plus assez pour me "forcer" à lire ce genre de livres.

Walpurgis 28/12/2017 06:13

Je m'attendais à autre chose et clairement c'est très spirituel et du coup ça m'a pas emballé des masses. Puis je n'ai vraiment pas adhéré à son humour et son style.