La Route de Dune de Frank et Brian Herbert et Kevin J. Anderson

Publié le par Walpurgis

Recueil

Format poche

Traducteur : Michel Demuth

Edition : Pocket

Date de parution : 2010

Nombre de pages : 568 pages

La Route de Dune occupe une position stratégique dans l'immense cycle de Frank Herbert que son fils Brian et Kevin J. Anderson ont entrepris d'étoffer et de prolonger. Ce volume relie en effet l'Avant et l'Après de Dune à travers des textes, en particulier dus à Frank Herbert lui-même et demeurés inédits, qui se situent à l'époque du premier Dune. En retrouvant des passages non publiés, des esquisses essentielles, comme La planète de l'épice, dans les archives de Frank Herbert, Brian Herbert et Kevin J. Anderson nous livrent de nouvelles facettes de la création d'un des cycles les plus illustres du XXe siècle.

La Route de Dune c'est un peu un pot-pourri sur Frank Herbert. Entre courriers personnels, première esquisse de Dune, passages supprimés et nouvelles inspirées des notes de Frank Herbert, le lecteur est plongé dans la mythologie dunienne.

Ayant lu les six tomes écrits par le père et ayant entendu beaucoup de mal sur le fils, je ne m'attendais pas à être emballée. Toutefois, la lecture de ce recueil m'a donné envie de relire le cycle originel et pourquoi pas découvrir l'avant-Dune.

Je ne parlerai pas de la correspondance de Frank Herbert avec son éditeur car il s'agit avant tout d'entrapercevoir le processus de création de Dune et de la difficulté à publier un tel livre.

Quant aux passages supprimés, il est difficile de se rendre compte de leur apport si le livre original n'est pas à votre portée (Dune, Le messie de Dune). Certaines parties changent le récit notamment pour  Le Messie de Dune mais le reste contient surtout du dialogue entre deux personnages que l'auteur a préféré écourter.

Quant aux récits, il y a :

La planète de l'Epice

Premier récit écrit par Frank Herbert sur ce qui deviendra Dune, cette nouvelle se présente quasiment comme une alternative même si certains éléments sont similaires. Les prénoms des personnages sont différents pour la plupart, ce qui perturbe quand on connaît Dune. On note l'absence de certaines caractéristiques de l'histoire et la présence de très bonnes idées qui seront exploitées. Finalement, j'avais très envie de relire Dune après ça.

Viennent ensuite quatre nouvelles écrites par Brian Herbert et Kevin J. Anderson :

Le Murmure des mers de Caladan

Ce récit se situe pendant l'attaque des Harkonnen sur Arrakis. Un groupe de soldats Atréides est prisonnier d'une caverne, leur commandant Hoh Vitt décide de leur rappeler les souvenirs de leur planète Caladan.

Un très joli récit qui, certes, n'apporte rien de plus à l'histoire mais dont le final est très émouvant.

La chasse des Harkonnen

Cette histoire se situe avant La guerre des machines (pas lu). Un vaisseau des Harkonnen subit une attaque des machines pensantes. Seul Piers, l'héritier, survit en se crashant sur Caladan où il est poursuivi par les cymeks.

Comme je connais mal le Jihad Butlérien et tout ce qui s'est passé avant Dune, j'ai apprécié d'en apprendre plus sur cette période. Comment les machines ont pris le contrôle,  ce qui a provoqué le soulèvement des humains etc. De plus,  il est intéressant de connaître d'autres personnages de la famille Harkonnen. 

Chirox, le Mek émissaire

Cette nouvelle est centrée sur un duel entre Vergyl, le frère adoptif de Xavier Harkonnen et Chirox, un  mek contrôlé par les humains. 

Je n'ai pas trop accroché à l'histoire et finalement je n'en ai pas retenu grand chose.  

Les visages d'un martyr

Cette histoire raconte la chute de Xavier Harkonnen afin de sauver la réputation du Grand Patriarche mouillé dans des trafics avec le Tlulaxa. 

Un récit qui permet de comprendre ce qui a provoqué le Jihad Butlérien et de rentrer dans les réflexions des protagonistes encore vivants. C'est l'occasion de constater que les Harkonnen et les Atréides n'ont pas été toujours ennemis. 

 

En conclusion,  un recueil disparate dans sa qualité mais qui a su piqué ma curiosité. Malgré une écriture moins immersive,  on sent un énorme potentiel pour l'histoire du Jihad Butlérien et j'ai envie de découvrir cela.

 

Publié dans SF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article