Le gang des dentiers, tome 1 : Comment braquer une banque sans perdre son dentier de Catherine Ingelman-Sundberg

Publié le par Walpurgis

Roman suédois humoristique

Format poche

Traducteur : Hélène Hervieu

Edition : Pocket

Date de parution : 2015

Nombre de pages : 465 pages

Ils s'appellent Märtha, Stina, Anna-Greta, le Génie, le Râteau, ils chantent dans la même chorale et vivent dans la même maison de retraite. Nourriture insipide, traitement lamentable, restrictions constantes, pas étonnant que les résidents passent l'arme à gauche. Franchement, la vie ne serait pas pire en prison ! D'ailleurs, à Stockholm, elles ont plutôt bonne presse... Voilà l'idée ! Les cinq amis vont commettre un délit et faire en sorte d'être condamnés : en plus d'avoir la vie douce, ils pourraient redistribuer les bénéfices aux pauvres et aux vieux du pays.
Un brin rebelles et idéalistes, un peu fous aussi, les cinq comparses se lancent dans le grand banditisme. Mais évidemment rien ne va se passer comme prévu...

Faisant partie de la vague humoristique scandinave, Comment braquer une banque sans perdre son dentier est une petite bouffée d'air frais mais qui s'essouffle un peu vite.

L'histoire de ces cinq petits vieux qui fuguent pour se lancer dans le grand banditisme est incongrue et absurde, ce qui permet de passer de bons moments où l'on sourit beaucoup. C'est donc vraiment sympa mais l'auteur réutilise les mêmes ficelles au cours du récit et là on baille un peu, se hâtant de lire pour en terminer.

Le gros point fort sont les personnages. Ces cinq personnes âgées aux personnalités différentes sont attachantes par leurs différents aspects. Leur amitié et leur loyauté sont le ciment de ce groupe qui va vivre des aventures incroyables.

A travers ce roman humoristique, l'auteur critique le système des maisons de retraites mettant en parallèle les prisons. Cependant, l'approche reste superficielle puisque le but premier est de divertir et non pas alerter sur les conditions de vie de nos anciens.

Au final, un petit livre qui permet de rire mais qui perd rapidement de son intérêt une fois le premier casse effectué. Toutefois, on pense avec tendresse à nos cinq retraités des jours après la lecture.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Frankie 26/10/2017 20:19

Je le note. Ça peut servir pour le Challenge ABC quand je n'aurai plus d'Indridason à lire :D

Walpurgis 27/10/2017 10:17

Tout à fait et ça change un peu !