Blitz, tome 2 : All clear de Connie Willis

Publié le par Walpurgis

Roman SF

Format poche

Edition : J'ai lu

Collection : Science-fiction

Date de parution : 2015

Nombre de pages : 950 pages

Londres, 29 décembre 1940 : l’une des nuits les plus meurtrières du Blitz. Pris au coeur de l’un des pires raids de l’époque, les historiens du futur Michael, Merope et Polly cherchent désespérément à revenir au xxi e siècle. En attendant de trouver un moyen de s’échapper, le trio tente de survivre aux bombardements et aux évacuations, mais il y a plus grave encore : d’après les archives oxfordiennes de 2060, il semblerait que leurs interventions aient modifié le cours des événements… et la guerre pourrait bien se terminer autrement, bouleversant l’Histoire à jamais. Quelle que soit l’ampleur des sacrifices exigés, les voyageurs du futur doivent s’engager dans un combat acharné contre le temps…

COUP DE COEUR !

J'ai lu All Clear juste après Black-out ayant le sentiment que j'oublierai certains moments essentiels à la compréhension, notamment des personnages à peine entrevus dans le tome 1. Bien m'en a pris car ça c'est effectivement vérifié !

J'ai donc replongé avec plaisir dans le quotidien des Londoniens pendant le Blitz. Les bombardements s'intensifient et se révèlent plus destructeurs que jamais. Ce tome m'a beaucoup plus touché que le tome 1. Connie Willis nous met les nerfs à dure épreuve tant la tension dramatique est présente. Nos héros, Mike, Polly et Eileen, vivent de terribles moments et la solution pour rentrer en 2060 semble inatteignable. Heureusement, des moments plus légers parsèment ce récit notamment la pièce de théâtre ou les terribles Hodbins auxquels, finalement, je me suis attachée. On ressent énormément d'empathie pour nos historiens égarés. Soudés, le trio fait tout pour rentrer chez eux quitte à jouer avec leur vie.

Le choix d'alterner les points de vue et les époques est plus marqué ici. Sous tension, le lecteur tombe sur des cliffanghers à chaque fin de chapitre, comprend le puzzle un peu obscur du tome 1, notamment sur certains personnages, et lit avec effroi certains moments difficiles.

Connie Willis nous mène parfaitement en bateau et la mise en place des différents éléments crée donc l'illumination chez le lecteur. Tout est parfaitement raccord et certains clins d'oeil s'expliquent. Le passé, le présent, le futur, tout s'imbrique et s'explique.

Ce qui fait également le charme de ces deux livres est le contexte historique de la Seconde Guerre Mondiale et du Blitz. Si beaucoup de choses se passent à Londres, l'auteur nous emmène ailleurs comme dans la campagne anglaise pour les préparatifs d'un faux débarquement, à Bletchley Park où l'on essaye de décrypter Enigma. On a donc une vision plutôt complète de cette période en Grande-Bretagne. L'Histoire rejoint donc la petite histoire et emmène le lecteur dans une autre époque. Autant dire qu'on est pris dans la lecture et qu'on vit intensément chaque page.

Avec Black-out et All Clear, Connie Willis livre un diptyque passionnant où l'Histoire et le récit fictif se mêlent à merveille. Le lecteur se prend d'affection pour les personnages et partage avec fascination leur passion d'une époque. Si le premier tome m'a légèrement moins convaincu, l'émotion présente dans ce deuxième tome m'a provoqué un coup de coeur.


 

 

 

Publié dans Coups de coeur

Commenter cet article