Pinocchio de Carlo Collodi, illustré par Jérémie Almanza

Publié le par Walpurgis

Beau livre

Traducteur : Nathalie Castagné

Illustrateur : Jérémie Almanza

Edition : Soleil

Collection : Métamorphose

Date de parution : 2015

Nombre de pages : 216 pages

Au coeur de l’Italie, Geppetto – vieillard solitaire – fabrique accidentellement dans un morceau de bois un pantin extraordinaire capable de parler, et dont le nez s’allonge à chaque mensonge… Il l’appelle Pinocchio.

Pinocchio est un roman du XIXe dont le succès a fait de lui le 2e livre le plus vendu en Italie au XXe siècle. Mais beaucoup de monde, comme moi, connaît surtout la version Disney réalisée en 1940.

Cette version originale m'a surprise par sa noirceur et sa cruauté. Pinocchio traverse de terribles épreuves dont une particulièrement sinistre où il frôle la mort. Certes, ce pantin n'est guère attachant, il est menteur, désobéissant et insupportable mais les leçons apprises sont dures. Ce n'est pas pour autant que Pinocchio apprend beaucoup de ses erreurs.

J'ai regretté la redondance des situations mais comme ce roman était à feuilletons dans un journal, on comprend mieux les lourdeurs et répétitions qui ponctuent le récit. Cette histoire est moralisatrice et Collodi ne recule pas devant les moyens pour faire subir des épreuves au pantin. Les différentes morts symboliques que rencontrent Pinocchio lui permettront de renaître en tant que garçon. Patiemment aidé par des personnes bienfaisantes, il triomphera des embûches semées sur son chemin.

Il y a donc un côté glauque et cruel qui se confronte à l'espoir et au courage qui anime Pinocchio. Car malgré son sale caractère, ce petit bonhomme courageux est plein de ressources.

La beauté de est aussi dans les illustrations de Jérémie Almanza. Les dessins collent aux différentes ambiances du récit qu'elles soient douces ou menaçantes. Les couleurs sont jolies, un peu passées, ce qui donne beaucoup de charme. Les personnages ont des allures cartoonesques notamment ce pauvre Geppetto.

En conclusion, un joli livre à offrir aux grands et aux enfants mais attention à ne pas le faire lire aux plus jeunes car le récit est assez horrible.

 

 

Publié dans Beaux livres

Commenter cet article