Le lièvre de Vatanen d'Arto Paasilinna

Publié le par Walpurgis

Littérature finlandaise

Format poche

Traducteur : Anne Colin du Terrail

Edition : Folio

Date de parution : 2001

Nombre de pages : 204 pages

Vatanen est journaliste à Helsinki. Alors qu'il revient de la campagne, un dimanche soir de juin, avec un ami, ce dernier heurte un lièvre sur la route. Vatanen descend de voiture et s'enfonce dans les fourrés. Il récupère le lièvre blessé, lui fabrique une grossière attelle et s'enfonce délibérément dans la nature.

Après La forêt des renards pendus, je voulais lire le roman le plus connu de Paasilinna. J'y ai retrouvé le style drôle et absurde de l'auteur que j'avais déjà apprécié. Seulement, si l'histoire m'a bien emporté au début du roman, je me suis lassée des aventures de Vatanen et de son lièvre au fil de ma lecture notamment à partir de la chasse.

Lorsque Vatanen prend la décision de changer de vie et de partir avec le lièvre, on sait immédiatement que les aventures du duo seront rocambolesques. En témoigne, la partie de cache-cache que le héros mènera pour échapper à sa femme et ses employeurs. S'ensuit toute une série de situations incroyables où le journaliste et son lièvre vont rencontrer des personnes atypiques tout en se dirigeant vers le nord du pays (la petite carte aide bien).

L'auteur nous décrit une Finlande séduisante dans la dureté de ses paysages et de son climat. Ce roman est une ode au retour vers la nature, à l'authenticité des instants du quotidien loin des nouvelles technologies. Ce livre écrit en 1975 reste d'autant plus d'actualité dans un monde où aujourd'hui on a du mal à déconnecter de nos petits appareils. Toute cette partie m'a plu, m'imaginant moi-même me perdre dans les forêts d'épineux de la Finlande. Mais au final, Vatanen reste peu souvent seul et rencontre des personnalités atypiques voire étranges. Que ce soit le vieux policier persuadé que le président est un alien, le skieur adepte des sacrifices ou une délégation d'ambassades étrangères, Vatanen se retrouve impliqué dans des situations frôlant l'absurde et qui dénoncent les travers des hommes.

Quant à Vatanen, il se laisse emporter par les évènements. Il vit sa vie au jour le jour abandonnant l'ancienne qu'il détestait. Le voyage qu'il entreprend lui permet de mieux se connaître et profiter d'une existence simple. Le lièvre, ami fidèle, semble le comprendre et le soutenir.

C'est un petit roman sympathique, frais et drôle mais qui souffre d'une certaine répétition dans les aventures, parfois trop rocambolesques. A découvrir cependant.

Commenter cet article