Les Mystères de Saint-Pétersbourg de Christian Vilà

Publié le par Walpurgis

Littérature fantastique

Grand format

Edition : Bragelonne

Date de parution : 2003

Nombre de pages : 320 pages

Un rituel magique est à l’origine de la Révolution d’octobre... Pour Efim Stoïkov, jeune chaman sibérien, tout commence à Barabinsk, son village natal. Une vieille femme à l’agonie lui confie la garde d’une mystérieuse créature qui lui ouvre la voie vers le Pays Violet, le monde des esprits. Ayant survécu aux premières épreuves de l’apprentissage chamanique, il émigre vers Saint-Pétersbourg où son destin va rencontrer l'Histoire.
 

Les mystères de Saint-Pétersbourg est l'autobiographie d'Efim, un chaman et magicien sibérien. Avec du recul et quelques anecdotes historiques, Efim raconte sa vie depuis son enfance en Sibérie jusqu'à sa fuite de Saint-Pétersbourg.

Apprenti chaman puis initié à la magie, Efim doit consacrer sa vie à lutter contre un ennemi dont il ne sait rien. Via des voyages astraux, des combats oniriques et des rencontres étonnantes, le jeune homme progresse et se retrouve dans une guerre de reines tout à fait particulières.

Le début de l'histoire basée sur l'enfance d'Efim est dépaysante. Le lecteur est plongé dans la campagne russe avec son quotidien et son folklore. Efim grandit entre la religion orthodoxe et le chamanisme, ce qui est l'occasion de plonger dans des délires envoûtants.

Une fois arrivé à Saint-Pétersbourg, Efim va découvrir un monde magique caché aux yeux des humains. Oreilles de pierre, voleurs d'âmes, sacs de pierre et autres composent la faune magique de Piter. Connus sous le nom de Nocents, ils servent le pouvoir tsariste et l'aristocratie, renseignant l'Okhrana, la terrible police secrète. Mais d'autres êtres, plus précisément quatre reines et leurs valets (coeur, carreau, pique et trèfle) se combattent pour des raisons plus ou moins obscures. Quel dommage que l'auteur ne présente pas plus clairement cette hiérarchie magique. Les explications sont rares et je me suis sentie perdue plusieurs fois.

L'univers magique russe se partage entre la magie et le chamanisme. Voyages astraux, lien avec la nature, combats virtuels mais aussi le sexe font partie des rites magiques. Du fait, plusieurs scènes sexuelles émaillent le récit et peuvent sembler de trop. Toutefois, le système magique est très intéressant et permet de découvrir le folklore russe par la même occasion.

L'autre point intéressant du livre est l'utilisation de l'histoire de la Russie dont les personnages font partie intégrante. Ainsi, le lecteur croise Raspoutine, la famille impériale, Lénine, Staline ou encore Trotski même si parfois cela est très furtif. L'auteur explique bien les racines de la Révolution de 1917 et les complications qui en ont découlé. Par contre, la déception est assez grande de ne pas voir plus Raspoutine qui est l'ennemi à abattre mais dont la présence n'intervient que dans la dernière partie du roman. Outre les personnages historiques, le narrateur apporte des précisions sur les évènements ou prophétise dessus.

De nombreux personnages entourent Efim tout le long de l'histoire. Mis à part les personnages historiques qui font plutôt partie du décor (mis à part Raspoutine), les autres sont extrêmement nombreux et appartiennent souvent au monde magique. Les figures féminines sont fortes telles la Lipotchka, Anna ou encore Nadia. Le problème est que certains personnages disparaissent du récit sans trop d'explications.

Quant à Raspoutine, qui est l'homme à abattre, il est finalement peu exploité. On en parle beaucoup pour finalement le voir qu'en dernière partie de roman. C'est vraiment dommage vu toutes les légendes qui entourent cet homme. De plus, je n'ai pas complètement saisi en quoi il était plus gênant que d'autres personnages tels certaines reines.

Quant au héros et narrateur, Efim, c'est un personnage plutôt intéressant par ses aspects magiques mais qui manque cruellement d'intelligence et de curiosité. Pas une fois, il se demande s'il est manipulé ou non, s'il est d'accord avec ce qu'on lui demande. Un côté fataliste plutôt étonnant pour quelqu'un qui influence l'Histoire.

Finalement, le livre est agréable à lire par les descriptions, le vocabulaire mais souvent, j'ai eu l'impression qui ne se passait rien. Le roman possède une richesse certaine mais malheureusement mal exploitée.


 

Publié dans Fantastique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article