Les Fey, tome 2 : le sacrifice de Kristine Kathryn Rusch

Publié le par Walpurgis

Roman fantasy

Format poche

Traducteur : Jean-Pierre Pugi

Edition : Pocket

Date de parution : 2006

Nombre de pages : 446 pages

Sur l'Ile Bleue, la guerre s'éternise. Repliés dans les Terres d'Ombre, un refuge façonné par magie dans un univers parallèle, les Fey poursuivent difficilement leur combat. Les Doubles, infiltrés dans le camp adverse, et la métamorphe Solanda, qui se transforme en chatte pour espionner l'ennemi, sont leurs derniers espoirs de percer le secret de l'eau bénite. Tandis que Matthias, qui a découvert le pouvoir de cette arme inespérée, s'oppose au Rocaan, le chef suprême de l'Eglise, au sujet de la stratégie défensive, le roi Alexandre est déchiré par l'indécision. Des deux côtés, la tension règne.

Reprendre une histoire après avoir lu le tome 1 il y a plusieurs années est un exercice difficile surtout pour la mémoire. Un bref résumé au début de ce tome m'a aidé mais évidemment, j'avais oublié pas mal de choses surtout du côté des personnages. De plus, ma chronique du tome 1 n'était pas des plus précises sur ce point (shame !).

Le récit se situe 1 an après l'invasion. Les Fey se terrent dans les Terres d'Ombre, seuls ceux en mission d'espionnage se mêlent aux insulaires. Quant à ces derniers, personne ne semble capable de chasser les envahisseurs.

Voilà où le lecteur est rendu au début de ce tome et malheureusement la situation ne va guère évoluer. J'ai été très déçue car j'étais ravie de retrouver cette saga et pfiout ! Rien, nada ! Par différents personnages, on va assister aux multiples stratégies de chacun soit pour conquérir l'île bleue soit pour chasser les Fey. Le problème est qu'il n'a y a aucune action et on s'ennuie fermement. On attend des évènements qui n'arrivent que dans les derniers chapitres et qui, finalement, retombent comme un soufflé.

Pour les personnages, ils sont toujours aussi nombreux mais depuis j'ai lu tellement d'autres sagas que c'est un détail désormais.  C'est intéressant d'avoir le point de vue des différentes fonctions Fey (calot écarlate, commandant, magicien, métamorphe...) sur le conflit. Pour les insulaires, Nicolas s'affirme de plus en plus a contrario de son père, plongé dans l'indécision. Le Rocaan et les religieux prennent plus d'importance et par ce biais, des questionnements sur la foi et la place des mythes religieux est discuté. Encore un sujet intéressant mais qui apporte peu à l'histoire. Seule la présence d'un enfant insulaire a priori magique m'a intrigué et pourrait se révéler décisive pour la suite. Les évènements finaux sont assez prévisibles et laissent le lecteur sur sa faim.

Au final, ce tome met en place plusieurs situations qui seront sans doute développées par la suite mais quel dommage de passer par un tome si mou ! J'espère que l'auteur a prévu des choses plus excitantes pour le tome 3 !

 

Publié dans Fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article